TRANSFERT DE FOND AU NIVEAU DES COLLECTIVITÉS ENCORE HANDICAPE PAR LES PROCÉDURES

Antananarivo, 1er aout (ANTA) : Il a été observé, soulevé et partagé par la plupart des maires au niveau des communes urbaines de la région de SOFIA visitées par les émissaires du PREA que, la rapidité de déblocage et de paiements des subventions au niveau des structures locales chargées du budget et des finances ne sont pas le même que celles des communes rurales.Ont été soulevé comme problématique durant la mission de supervision du PREA, l’interdiction pour les communes urbaines d’ouvrir un compte bancaire. Les communes rurales sont par contre autorisées. La loi en vigueur régissant le budget et la finance au niveau des collectivités ne sont pas vraisemblablement le même. Ce qui handicape fortement la commune urbaine à mettre en œuvre la politique de la réforme et de l’efficacité voulue par l’État.
Pourtant, parmi les critères de performance exigés dans la mise en œuvre de cette politique sur la réforme et l’efficacité de l’Administration, consiste à combiner les deux, tout en veillant, dans la foulé, à la redevabilité, au respect de l’État de droit, à la bonne gouvernance et la transparence.
Il a été alors soulevé à la base que, si le transfert des fonds auprès des collectivités tarde encore, dû notamment aux lourdeurs des procédures administratives, c’est toute l’ossature de cette politique qui se trouve être fragilisée, et subsidiairement, mettant en cause la sérénité dans l’accomplissement des activités des communes, tant sur le plan politique qu’administrative.
Un bilan relativement consécutif étant déjà à la disposition de l’Administration centrale concernant cette problématique, une politique d’harmonisation des calendriers de transfert est en cours. Les différentes contraintes sont en cours de débat au niveau du Ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation et du Ministère de l’Économie et des Finances.
Il est notamment discuté, l’analyse exacte des textes règlementaires en vigueur, et de les adaptés selon la réalité soulevée à la base.