SÉNAT : REMISE EN CAUSE DES MÉTHODES DES ÉLECTIONS

Antananarivo, 26 novembre (ANTA) : L’adoption d’une loi organique relative à la révision des listes électorales en cette 2ème session ordinaire du Parlement nécessite une réflexion , ont manifesté  les sénateurs  lors de leur interpellation des membres du gouvernement conduits par le Premier ministre Ntsay Christian tenue ce lundi 26 novembre 2018 au Palais de Verre Anosy Antananarivo.

En effet, les sénateurs ont dévoilé  à cette occasion les diverses anomalies du 1er tour du scrutin du 7 novembre dernier. C’était la plus mauvaise élection vécue par les malgaches ,ont  martelé  certains sénateurs.

Ils ont mis en cause la confection des listes électorales, l’utilisation du bulletin unique, la distribution des cartes électorales, l’emploi du logiciel et tant d’autres.

Face aux imperfections,  les sénateurs ont avancé certaines solutions comme l’adoption  d’une loi organique relative à la révision des listes électorales en cette 2ème session ordinaire du Parlement 2018, la suppression du logiciel utilisé actuellement et son remplacement en 2ème tour des élections si cela se produira.

Le Premier ministre Ntsay Christian a répliqué que le gouvernement a fait le mieux et tout son possible avant, pendant et après le scrutin tout en s’efforçant de préserver la neutralité de l’administration , pour établir des élections crédibles, transparentes et acceptées par tous.

Le calme a régné durant ce premier tour  de l’élection présidentielle, a souligné  le Chef de gouvernement. Et le ministre de la Défense Nationale Béni Xavier Rasolofonirina d’amplifier que la déclaration de la plupart des malgaches de ne pas soutenir toutes tentatives de créer des émeutes dans le pays a soulagé les forces de l’ordre.

Les sénateurs ont été satisfaits de l’organisation effectuée par la CENI et l’ORTM dans la diffusion des campagnes électorales sur les chaînes de la RNM et de la TVM. Et le ministre de la Communication et des Relations avec les Institutions Riana Andriamandavy VII de souligner que  son département est toujours prêt à toute forme de dialogue.

Les regards des malgaches et du monde entier sont braqués sur la Haute Cour Constitutionnelle ce mercredi 28 novembre 2018 pour la publication des résultats officiels de l’élection du 7 novembre dernier. Verdict sans appel que tout le monde doit accepter.