SECES : BESOIN D’UNE ASSURANCE MORALE POUR LA PROCHAINE SESSION EXCEPTIONNELLE DU BACCALAURÉAT

Antananarivo, 18 octobre 2019 (ANTA) : Le SECES section Antananarivo émet des doutes sur la préparation de la deuxième session du baccalauréat.
En effet, l’organisation et la coordination de la deuxième session seront difficiles si la prise de responsabilité au niveau des chefs de centre ou présidents de jury n’est pas effective. Si les mesures prises par l’État ne sont pas sévères, s’il n’y aura pas d’effort pour que le précédant problème ne se répète plus, en l’occurrence l’emprisonnement des gens qui n’ont rien à avoir sur les actes effectués par les criminels, le bac pourrait être de nouveau perturbé a indiqué le président du SECES, Pr Ravelonirina Sammy Gregoire durant leur Assemblé General du 17 octobre 2019.
De ce fait, les enseignants chercheurs ont besoin d’une assurance morale sur la prise de responsabilité durant la préparation jusqu’à la sortie du résultat officiel de l’examen comme le renforcement de la prise de la responsabilité du Ministère de la Défense nationale, du ministère de l’Éducation nationale ainsi que du Ministère de l’Enseignement supérieur et des Recherches scientifiques.
En outre, le SECES fait appel à l’État de trouver le plutôt possible les responsables de ces actes ainsi que de leur condamner selon la loi. Un acte qui a provoqué un dérangement et pourra détruire l’avenir des jeunes malagasy, « Nous sommes strictes sur les diplômes obtenus à l’examen officiel et mettre en valeur le niveau de l’éducation ainsi que sa crédibilité » a-t-il conclu.