avr201813

Antananarivo 13 avril (ANTA) : Madagascar importe 30 millions de litre de lait par an dans les pays d’Europe et d’autre pays producteurs.
L’insuffisance des fourrages, faute de surfaces cultivables, de capacité technique des éleveurs ainsi que de la dégénération des vaches laitières, tout cela s’impose comme étant les principaux problèmes de la production de lait à Madagascar. A cet effet, Madagascar Dairy Board (MDB) fait appel à plus d’appui aux investissements dans la plantation et la production de fourrages pour promouvoir le développement de la filière lait à Madagascar.
« L’autre principal problème concernant le produit laitier est la gestion de la race laitière. On pratique généralement de méthode soit par l’insémination artificielle avec de semence bovine de race pure que Madagascar importe, soit par accouplement naturel. Actuellement la pratique de l’insémination artificielle fait face à un problème car on enregistre actuellement un manque sur la diversification de semence de qualité», explique Mirà Rakotondrafara, Directeur exécutif du MDB
MDB à 14 ans actuellement. Il organisera une journée du lait du 01 au 03 juin prochain au centre By pass Alasora Antananarivo.
MDB travail dans tous Madagascar, principalement dans la région de Bongolava Itasy Analamanga Vakinankaratra Amoron’i Mania Haute Matsiatra et Alaotra Mangoro