REUNION DE LA CENI AVEC LES PARTIES PRENANTES : NECESSITE DE L’ AJOURNEMENT DES ELECTIONS

Antananarivo, 13 juin (ANTA) : Autorités religieuses et traditionnelles, responsables des médias, entités publiques concernées, organisations de la société civile, partis politiques ont répondu à l’invitation de la CENI ce jour à l’hôtel-Restaurant Le Pavé Antaninarenina dans la poursuite des échanges et partages dans l’objectif commun de l’organisation d’élections apaisées, crédibles et démocratiques.

Au cours de cette réunion, presque l’unanimité, du moins, auprès de tous ceux qui ont pris la parole, le pays a besoin d’une refondation, ce qui nécessite alors l’ajournement des élections. « Comment pourrait-on organiser des élections avec un code électoral contesté ? L’atmosphère actuelle n’est pas favorable aux élections. L’organisation d’une élection anticipée n’est pas une solution », tels ont été des exemples d’interventions des participants.

Par ailleurs, si certains ont apporté des recommandations, d’autres ont proposé des solutions. Des questionnements qui ne relèvent pas de la compétence de la CENI ont été également soulevés.

Les Organisations de la Société Civile ( OSC)  ont néanmoins exprimé leur volonté de contribuer aux élections quelle que soit la date.