RÉGION DIANA – NOSY BE : FIN DE L’ATELIER “ESCALE A NOSY BE” SUR LE TOURISME SEXUEL.


Antananarivo, 23 août 2019 (ANTA) : En tant que première destination touristique de la Grande île, Nosy Be est aussi la première victime du tourisme sexuel touchant aussi les enfants. De ce fait, l’UNICEF organise un atelier tournant autour du thème « les enfants face au tourisme sexuel ».
L’atelier a déjà duré 3 ans. L’ECPAT France était le précurseur de l’atelier dans le but de diminuer le tourisme sexuel sur l’enfant dans les côtes de la Grande ile et dans les hautes villes. Les travaux se sont présentés par plusieurs branches pour protéger les enfants de diverses formes de drague. De donner leur droit, les supporter dans l’éducation, la santé, l‘acquisition des copies de naissance ainsi que toute sorte d’encouragement et d’animations dans les sociétés d’État et des écoles à partir des organisations non gouvernementaux se basant sur le droit de l’enfant.
Selon la docteur Annick Andriamaro, directeur de l’ECPAT France à Madagascar, les objectifs sont atteints, tout un chacun ne doit pas baisser les bras afin de lutter contre le tourisme sexuel, d’éviter toute sorte d’arrangement. La loi existe sur le tourisme sexuel.
L’atelier « escale à Nosy-Be » s’est achevé, mais encore plusieurs projets bâtis par l’ECPAT FRANCE à Madagascar, fondé 2012 dont 109 organisations, sont encore à établir.