RECRUDESCENCE DES ACTES DE BANDITISME

Antananarivo, 02 octobre (ANTA) : Les insécurités se produisent à plusieurs reprises dans la commune rurale de Miandrarivo du district de Faratsiho. Depuis quelques semaines, deux actes de banditisme ont frappé la commune.
11 bandits sont entrés en effraction dans une famille samedi dernier. N’ayant rien suspecté, le père de famille a succombé suite à une prise de balle. Les criminels se sont alors emparés d’une somme de 2 millions d’ariary et des bijoux.Face à cet évènement, la gendarmerie menée par la commande du campement régional de la gendarmerie nationale de Faratsiho est descendue dans les lieux en vue de faire des enquêtes, de sensibiliser les habitants de se collaborer avec ellecomme source d’informations et de les sensibiliser d’exécuter des surveillances nocturnes.
Selon encore la gendarmerie nationale, ces insécurités seront dès lors régies par de strictes mesures.
Pour le deuxième acte de banditisme, un cadavre d’une mère de famille âgée d’environ 44 ans a été abandonné sur un champ dans la commune de Farivohitrahier.
Selon les enquêtes des responsables sanitaires et de la gendarmerie nationale, elle a été victime de viol puis d’un meurtre. Son cou avait une trace de poignard.
Actuellement, les responsables poursuivent toujours lesenquêtes.