RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT:
INAUGURATION DE FABLAB, LABORATOIRE INNOVANT DE FABRICATION NUMERIQUE

Antananarivo, 07 juin (ANTA) : Le FABLAB ou, Laboratoire numérique sis dans les locaux du Centre d’Information et de Documentation Scientifique (CIDST) a été inauguré ce jour par le Ministre de l’Enseignements Supérieur et de la Recherche Scientifique, Rasoazananera Marie Monique. Conçu par l’ONG HABAKA et financé par l’Union Européenne, à travers le projet Dinika, le FABLAB est destiné aux chercheurs et aux jeunes étudiants, pour favoriser la concrétisation de leurs idées, la fabrication issue de leurs conceptions et de leurs recherches en un produit prototype.
FABLAB, pour qui est pourquoi ?
Le FABLAB est la concrétisation d’un «rêve, né il y a plusieurs décennies » ; les travaux de recherche et les idées innovatrices ne resteront plus au stade de la conception technique ou endormis dans des livres de mémoires.
Désormais, ils peuvent être concrétisés en un prototype, grandeur nature. Depuis sa mise en place, quelques semaines auparavant, cinq communautés scientifiques composant plus de 130 membres, existent déjà au sein du FABLAB. Sa mise en place comble «un grand vide dans le domaine de la recherche et de l’innovation».
Ce laboratoire attire ainsi de nombreux étudiants et ingénieurs. Ils sont regroupés en communauté, telle que : la machine Learning, la robotique, l’astronomie, l’open fokontany et le développement des jeux.
Le numérique, l’internet, le 3D, des composants électroniques, des nano-ordinateurs, divers mécanismes d’automates, sont des outils à la disposition des créateurs et techniciens au sein du FABLAB. Ils peuvent aussi bénéficier des conseils et des expertises des chercheurs du CIDST.
Concrètement, le FABLAB est un atelier numérique d’apprentissage, de création et de partage, dédié à la fabrication de prototype et ouvert au public.
Déjà un grand pas.
En quelques semaines d’existence du FABLAB, un groupe de jeunes étudiants de l’Ecole Polytechnique de Vontovorona issu de la communauté robotique, a fabriqué un prototype de robot destiné à séparer les eaux sales des eaux propres.
Ce robot est déjà présélectionné pour être exposé à la rencontre mondiale de robotique qui se tiendra à Washington du 16 au 18 juillet prochain. Cette rencontre mondiale est en quelque sorte l’olympiade des jeunes ingénieurs et étudiants de 13 à 18 ans.
Durant cette rencontre, ces jeunes présenteront non seulement des simples prototypes fonctionnels, mais surtout un prototype d’une idée innovante répondant à des problèmes ou à des défis socioéconomique.
En d’autres termes, le prototype doit répondre aux besoins quotidiens des citoyens et des usagers.