PROPAGANDE DES ÉLECTIONS LÉGISLATIVES : PREMIÈRE SEMAINE CALME EN GÉNÉRAL

Antananarivo, lundi 13 mai 2019(ANTA) : Selon le feedback fait par la Commission Electorale Nationale Indépendante(CENI), la première semaine de la propagande s’est passée dans le calme malgré certaines infractions.La CENI met en garde les candidats et sanctionnera les irrégularités commises selon son Vice-président Thierry Rakotonarivo.
Et lui de dénoncer que les propagandistes n’ont pas averti l’autorité en général pour avoir l’autorisation d’effectuer ses activités de propagande comme les défilés et les réunions dans les lieux publics.
Alors il est à rappeler que la loi sanctionne les manifestations non autorisées qui pourraient perturber la voie publique. Il est primordial d’avertir les autorités compétentes afin d’organiser ses animations pour ne pas troubler la voie publique, a rappelé le Vice-Président de la CENI.
La CENI a aussi constaté des irrégularités sur les lieux d’affichages en l’occurrence les affiches qui sont placées à des endroits interdits, et surtout dans des lieux privés que les candidats n’ont pas eu l’autorisation, selon le vice-président. La CENI ne serait pas indifférente face à ces anomalies.
Les insultes et les provocations que certains candidats et ses partisans effectuent doivent cesser immédiatement afin que la propagande soit effectuée dans le calme et la légalité totale surtout dans cette semaine.
La CENI n’est pas responsable des plaintes ou des sanctions, mais cette tâche est attribuée au tribunal. Tous les citoyens sont responsables des irrégularités et la CENI prendra sa responsabilité en déposant des plaintes à leur tour du moment où elle disposera des preuves, a conclu Thierry Rakotonarivo.

Laisser un commentaire