PRÉSENTATION DE VŒUX 2019 A IAVOLOHA : ABSENCE DE HERY RAJAONARIMAMPIANINA ET ANDRY RAJOELINA

Antananarivo 07 janvier 2019 : La cérémonie de  présentation de vœux des corps constitués à l’occasion du nouvel an 2019 s’est déroulée ce matin au Palais d’Iavoloha avec la présence de 1400 invités..

L’ancien Président de la République Marc Ravalomanana et son épouse ont rehaussé de leur présence la céremonie

Cette cérémonie  a été un peu différente des précédentes, car cette fois-ci elle a été dirigée par un Président de la République  par intérim Rivo Rakotovao et de son épouse. En outre, il n’y avait pas non plus l’habituel banquet qui a été remplacé par un grand cocktail.

Parmi les invités à la cérémonie, la présence de l’ancien, non moins, candidat à la présidentielle, Marc Ravalomanana s’est fait remarquée compte tenu du contexte politique relativement troublé en cette période de pré proclamation du résultat officiel du second tour de l’élection présidentielle.

Les quatre chefs d’église de la FFKM et leurs épouses.

Le Premier Ministre Ntsay Christian s’est fait par contre excusé de son absence à cette cérémonie, pour des raisons de santé. Il est représenté par le ministre de la Défense Nationale Béni Xavier Rasolofonirina.

Grand fait marquant de cette cérémonie de présentation de vœux 2019 à Iavoloha, l’absence très remarquée de l’ancien Président de la République Hery Rajaonarimampianina et le candidat du second tour de l’élection présidentielle, Andry Rajoelina.

Comme à l’accoutumée, la série du discours a été prononcée par cinq hautes personnalités.

RIVO RAKOTOVAO : APRES DES ANNÉES D’EFFORTS DE REFORMES POUR CE PAYS, NOUS N’ALLONS PAS METTRE DES BATONS DANS LES ROUES DU NOUVEAU PRÉSIDENT »

Le Président de la République par intérim Rivo Rakotovao et son épouse

Dans son allocution,  le Président de la République par intérim Rivo Rakotovao n’a pas manqué de remémorer le respect de la constitution et de la démocratie par le Président sortant Hery Rajaonarimampianina qui a démissionné de son poste vu qu’il a tenu à se représenter aux élections de 2018. : « J’ai pris la place de Président par intérim, car cela est la marque du respect des lois en vigueur dans ce pays, mais aussi de garantir la continuité des travaux accomplis. Le changement par la voie des urnes et l’alternance par la démocratie est le seul chemin pour la réussite de ce pays. De plus, le développement tant espéré par le peuple malgache ne doit pas être anéanti ».

Le Chef d’État a indiqué qu’en  2018, Madagascar est parvenue à une certaine stabilité macro-économique et les indicateurs économiques sont sur une tendance positive, notamment la progression du PIB de 6,6%. C’est la première fois que le taux de croissance du PIB pourrait dépasser de 5%.

En outre, il a précisé que l’année 2018 a été marquée par des exploits des athlètes malagasy dans le domaine sportif pour ne citer la participation de Barea Madagascar à la CAN 2019 de football

Et lui d’ajouter : « je félicite tous ceux qui ont cru en nous pour l’organisation des élections, élections libres et démocratiques. Et malgré les efforts fournis, certains continuent de créer de troubles ici et là. Bien que des imperfections ont été recensées, le gouvernement a reçu les félicitations de la communauté internationale et de diverses institutions internationales pour sa maitrise de la tenue des élections».

Il a aussi félicité et présenté ses meilleurs souhaits pour le nouveau Président élu et « je lance un appel au calme et d’attendre le verdict du HCC qui se prononcera demain sur les résultats des élections avec sérénité. J’espère que le nouveau  Président de la République continue les efforts de développement accomplis. Il ne va pas, en effet, recommencer depuis le début, mais dispose d’ores et déjà de bases solides pour faire avancer le pays et ce n’est pas nous qui allons lui mettre des bâtons dans les roues, car ceci concerne le peuple malgache tout entier et non de quelques individus».

Des artistes comme Samoela ont animé la céremonie

Enfin Rivo Rakotovao a conclu : « Ceux qui ont pensé que c’est le moment idéal pour lancer une nouvelle crise avaient tort. Cela est inacceptable, car l’intérêt supérieur de l’État est en jeu. S’il s’agit de se cramponner à un siège, le peuple malgache a prouvé dans sa sagesse que c’est lui qui met et démet les dirigeants qui lui ont fait faux bond ».

BENI RASOLOFONIRINA : SUCCÈS DES RÔLES DES DIFFÉRENTS CORPS DE SECURITE MALAGASY ET DE L’ADMINISTRATION EN GÉNÉRAL

Pour sa part, le représentant du Premier ministre Ntsay Christian, le ministre de la Défense Nationale Beni Xavier Rasolofonirina a évoqué le succès des rôles des différents corps de sécurité malagasy et de l’Administration en général, afin de garantir la liberté d’expression du choix du peuple auprès des candidats de leurs choix dans la paix et dans la sérénité; également de garantir la neutralité de l’administration ainsi que le respect de l’indépendance de la CENI.

Le ministre de la Défense Nationale Béni Xavier Rasolofonirina a représenté le Premier ministre Ntsay Christian

Direct et sans détour, le ministre de la Défense Nationale  de souligner  le rôle, le devoir et la responsabilité de tout un chacun, notamment de chaque leader et de chaque décideur, dans la prise de décision  afin de « veiller à la sécurité du processus électoral dans son ensemble notamment de garantir la sécurité des citoyens dans le libre accomplissement de son devoir de vote ».

MANANJARA ANDRIAMBOLOLONA : LA LOI SUR LA LUTTE CONTRE LE BLANCHIMENT DE CAPITAUX ET LE FINANCEMENT DU TERRORISME PRESENTEE AU SOMMET INTERNATIONAL DANS SIX MOIS

Le Président du Sénat Mananjara ANDRIAMBOLOLONA tenait à remercier le Président de la République par intérim en rappelant que sa prise de fonction s’est tenue dans un contexte où Madagascar a traversé des périodes difficiles..

Le Président du Sénat interpelle le peuple Malagasy à veiller sur la tolérance, la fraternité et au calme pour le bien du pays.

Le Président du Sénat Mananjara Andriambololona et son épouse

Des lois ont été adoptées pour les besoins du peuple malgache et pour l’intérêt de l’Etat, a souligné Mananjara  ANDRIAMBOLOLONA pour ne citer  la loi sur la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. Cette loi nous a permis accéder au sommet international qui se tiendra dans les six mois à venir.

Au final , le Président du Sénat a glissé un mot pour la HCC, pour qu’ils soient courageux et vigoureux  pour leurs  difficiles tâches qui les attendent.

JEAN MAX RAKOTOMAMONJY : NÉCESSITE DE SOUMISSION AUX AUTORITÉS SELON LA PAROLE DE DIEU AUX ROMAINS CHAPITRE 13

Le Président de l’Assemblée Nationale Jean Max Rakotomamonjy a cité des versets bibliques tirés de l’épitre de Paul aux Romains chapitre 13 relatifs à la soumission aux autorités,  pour  lancer un appel à l’endroit des malagasy au respect des institutions et des décisions qui en découlent dans le calme et dans la sérénité quel que soit l’issue de la prochaine décision de la HCC quant au résultat du second tour.

Le Président de la chambre basse reconnait dans la foulée que l’aspect d’une élection crédible, transparente et acceptée par tous du dernier processus électoral « seul garant d’une alternative démocratique et facteur de changement favorable pour le développement de Madagascar» est encore un long chemin à prendre par les malagasy.

Le Président de l’Assemblée Nationale Jean Max Rakotomamonjy et son épouse

Le Président de l’Assemblée Nationale recommande ainsi l’utilisation de la technologie biométrique dans la  prochaine confection de la liste électorale malagasy pour assurer la transparence.

CAABI ELYACHROUTU MOHAMED : LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE  ATTRIBUE UNE BONNE APPRECIATION DANS L’ORGANISATION DES ELECTIONS PRESIDENTIELLES MALAGASY DANS LE RESPECT DE LA PAIX ET DE LA SECURITE.

Le Discours du représentant du  corps diplomatique à Madagascar  a été prononcé par son Doyen, SEM l’Ambassadeur de l’Union des Comores à Madagascar Caabi Elyachroutu Mohamed,.

Il a exprimé  la volonté malagasy dans la mise en œuvre du processus de fin de la crise et le retour des partenaires économique et financier qui a suscité, selon le Doyen, de nombreux espoirs

Une vue des membres du corps diplomatique

Il a été subtilement évoqué le déroulement du processus électoral, qui selon toujours le Doyen et partagé par le groupe de soutien de la communauté internationale et des bailleurs, a été mené à bien malgré les quelques irrégularités constatées.

D’une manière générale, la diplomate étrangère attribue une bonne appréciation dans l’organisation des élections présidentielles malagasy dans le respect de la paix et de la sécurité.

Dans un langage diplomatique simplifié, le corps diplomatique dans son intégralité exhorte ainsi, au nom de la transparence et du respect de la loi , une issue favorable du scrutin présidentiel que la HCC aura  publié  pour un «bel exemple d’attachement à la démocratie » selon le doyen.

La prochaine céremonie officielle de grande envergure sera sans doute l’investiture du nouveau Président de la République de Madagascar