PREMIÈRE GUERRE MONDIALE : COMMÉMORATION DES TIRAILLEURS SÉNÉGALAIS A L’AFT

Antananarivo 30octobre (ANTA) : Une exposition photo sur la commémoration du centenaire des tirailleurs sénégalais avant, pendant et après la Première Guerre mondiale de 1914 à 1918 s’est tenu ce jour à l’Alliance française d’Andavamamba, Antananarivo.La cérémonie d’ouverture a été honorée par la présence du Président du Partenariat Euro Africain Joël Broquet et de la représentante de l’Ambassade de France Catherine Lahaye.

Cette exposition met en évidence l’évolution des rapports entre les Africains et les Européens. Elle se divise en trois parties.

La première concerne la période avant 1914 avec sept panneaux présentant l’histoire des empires africains, l’image des Africains en France et de la France en Afrique et l’utilisation des forces noires dans les différentes guerres coloniales, avant que Mangin n’impose aux pouvoirs et à l’opinion publique la nécessité de son recrutement pour la guerre qui s’annonçait.

La seconde partie relate la guerre de 1914 -1918 proprement dit. Elle se décline en vingt-quatre panneaux, dont neuf sont consacrés à trois lieux emblématiques à savoir Mora au Cameroun où les troupes coloniales ont aidé les alliés à chasser les Allemands de leurs colonies ; Fréjus, qui représentait la base arrière des troupes coloniales en France ; enfin, le Chemin des Dames, ou nombre de tirailleurs ont fait le sacrifice de leur vie en 1917.

La dernière qui s’étend brièvement sur six panneaux sur la période 1919-1939 concerne le retour au pays, la campagne de dénigrement intitulée « Honte noire », la transformation de l’image de la Noire dans la société française et du blanc dans la société africaine, avec une attention particulière pour l’action de Lucie Cousturier, qui a combattu pour l’émancipation des Noirs et la prise en compte de leurs revendications.

À la suite de cette célébration, le rôle de Madagascar dans la Grande Guerre mondiale a été exposé dans l’après-midi dans les locaux du ministère des Affaires étrangères (MAE) Anosy.

Les autres provinces auront également leur part durant ces deux semaines avant de se poursuivre à l’université de Singapour.