PNUD-MINISTÈRE DE JUSTICE : SOUTENIR L’EFFICACITÉ DE LA JUSTICE MALAGASY

Antananarivo, le 22 mai 2019 (ANTA) : Le ministre de la Justice Jacques Randrianasolo a réceptionné ce mardi 21 mai 2019 au ministère de la Justice Faravohitra  des lots d’équipements informatiques, mobiliers, et de la documentation, dons du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) destinés à soutenir le travail des acteurs de la chaîne pénale de Tuléar, Fianarantsoa, Betroka, Ihosy, Morombe et Miandrivazo.

Au cours de la cérémonie de remise, le Représentant Résident du PNUD à Madagascar, Madame Marie Dimond, a renouvelé le partenariat qui lie le Ministère de la Justice au PNUD afin de soutenir la réalisation d’une justice plus efficace, au service des citoyens. « Que cette dotation permette aux acteurs de la chaîne pénale d’agir avec plus d’efficacité, se traduisant par une nette augmentation du nombre des affaires pénales traitées par rapport au nombre total des affaires pénales enregistrées » à –t-elle noté pendant son allocution.

Le ministre de la Justice Jacques Randrianasolo (à gauche) et le Représentant Résident du PNUD à Madagascar Marie Dimond lors de la cérémonie de remise de dons

Le Ministre de la Justice Jacques Randrianasolo a confirmé à cette occasion  l’importance des lots offerts par le PNUD, en exhortant les bénéficiaires à en faire bon usage, dans une optique de système judiciaire efficient. Et lui de tenir  à remercier “le PNUD qui n’a cessé d’accompagner le Ministère de la Justice dans la réalisation de ses missions”.

Pour le PNUD, il est primordial pour les populations de bénéficier d’un système judiciaire efficace, moderne et à jour de l’évolution du droit. Ce qui permet de lutter contre l’injustice, garantir le respect des droits humains, et conforter dans la même mesure les sentiments de confiance et de sécurité des citoyens vis-à-vis de l’Etat.

A travers le projet de Renforcement de l’Etat de Droit, le PNUD travaille avec le Ministère de la Justice depuis 2015 pour fournir aux structures et acteurs de la chaine pénale les capacités et outils de mise en œuvre efficace de leurs activités.

La remise de matériels de ce jour va ainsi relever les obstacles techniques et pratiques aux efforts déjà déployés par les agents de l’Etat au niveau des juridictions des zones d’intervention du projet.