oct201704

Antananarivo, 04 octobre (ANTA) : Cette épidémie de peste a généré une psychose auprès des tananariviens. Plusieurs personnes ont jugé obligatoire de porter des cache-bouches tous les jours. Une opportunité d’affaire pour certains qui les revendent plus cher. Leur prix normal avoisine les 500 Ariary.Sur ce point, le Ministre de la Santé Publique Mamy Lalatiana Andriamanarivo a apporté une explication en indiquant que le port de cache-bouche n’est pas obligatoire, seulement en cas de contact avec les malades et les morts.
Plus important, ceux-ci doivent être changés quotidiennement et doivent être brulés après usage.

Laisser un commentaire