CHINE :
UNE LOI ANTITERRORISTE DRACONIENNE PORTE ATTEINTE AUX DROITS HUMAINS

Antananarivo, 5 mars (ANTA) : Si elle serait adoptée, la nouvelle loi antiterroriste proposée en Chine porterait atteinte à la liberté de religion et d’expression, ainsi qu’aux droits des minorités ethniques, a déclaré Amnesty International. L’Assemblée populaire nationale, dont la session parlementaire commence aujourd’hui, entérinera probablement d’office la dernière version du projet de loi antiterroriste.

CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 04 MARS 2015

Antananarivo, 04 mars (ANTA) : Un Conseil des ministres s’est tenu le mercredi 04 Mars 2015 à 15 Heures au Palais d’Etat d’IAVOLOHA Les communications suivantes ont été à l’ordre du jour : MINISTERE  D’ETAT  EN  CHARGE  DES  PROJETS  PRESIDENTIELS,  DE  L’AMENAGEMENT  DU  TERRITOIRE  ET  DE  L’EQUIPEMENT Communication verbale  relative à la présentation des zones inondables et inconstructibles à Antananarivo et ses environs.

RAPPORT DE LA RÉUNION DU PREMIER MINISTRE AVEC LES ADMINISTRATEURS CIVILS ET LES GRANDS CORPS DE L’ETAT

Antananarivo, 04 mars (ANTA) : Suite aux différentes rencontres avec les Fonctionnaires de tous les niveaux, la réunion du Premier Ministre, Chef du Gouvernement avec les Administrateurs Civils et les Grands Corps de l’Etat s’est tenue au Palais de Mahazoarivo hier 03 Mars 2015. Il a déclaré que le temps de l’anarchie et des abus dans la conduite des affaires de l’État est désormais révolu. Le combat d’aujourd’hui tend vers la bonne gouvernance et contre la corruption. De ce fait, il faut changer les attitudes et les comportements pour permettre le redressement rapide de Madagascar, selon le Premier Ministre.

MATERNITE DE BEFELATANANA :
INAUGURATION DU « CENTRE AINA » POUR LA PRISE EN CHARGE COMPLETE DES ENFANTS VICTIMES DE L’EXPLOITATION SEXUELLE

Antananarivo, 04 Mars 2014 (ANTA) : 14% des enfants mineurs malgaches subissent chaque année de l’exploitation sexuelle. Parmi ces cas, 11% s’adressent aux enfants de 6 mois à 4 ans ; 36% s’adressent aux 15 à 18 ans, et le cas le plus élevé 51% envers les enfants de 5 à 14 ans, selon les statistiques délivrées par l’UNICEF et la Maternité de Befelatanana ce jour.