MISE EN ŒUVRE DU 3ème RGPH : MOBILISATION DES RESPONSABLES DU DISTRICT

Antananarivo, 16 avril (ANTA) : Dans le cadre des activités préparatoires du 3ème Recensement Général de la Population et de l’Habitation (RGPH 3), l’INSTAT a octroyé une formation de cinq jours, du 12 au 17 avril, auprès des Responsables des Districts (RD) et Assistant Administratif et Financier (AAFD) recrutés auparavant. Chaque District s’est fait représenter par deux personnes, sauf pour le cas de la région SAVA, qui n’a pu être représentée pour cause de coupure de la route due au passage du cyclone EliakimAfin de pallier les lacunes observées à travers les activités préparatoires du recensement précédentes (cartographies), il a été décidé au niveau de l’INSTAT que les questions relatives aux procédures administratives, logistiques et des ressources humaines, jusque-là, accomplies par les équipes techniques de l’INSTAT au niveau central, devaient être exécutées par des responsables locaux pour souci d’allègement des procédures.
Le RD et l’AAFD viennent donc rejoindre les différentes catégories de personnels du dénombrement afin de rendre efficace les dispositifs de gestion administrative et financier de l’opération de dénombrement.
A ce titre, le RD et l’AAFD participeront à la réalisation du dénombrement et il convient de les approprier  du processus du RGPH-3, de l’organisation à mettre en œuvre pour la réussite du dénombrement, leurs rôles et leurs responsabilités avant leur prise de service.
Régionalisation et délocalisation des activités.
Les questions relatives aux procédures administratives étant non seulement fastidieuse mais également lourde pour les équipes de l’INSTAT central, et constituent fréquemment un facteur de blocage dans le bon déroulement des opérations de terrain, les responsables centraux de l’INSTAT ont initié et institué ce nouveau dispositif de délocalisation des tâches.
Par ce dispositif, les désagréments liés aux attentes impactées par la durée de contrôle et de vérifications diverses des dossiers devraient être remédiés. Les RD et l’AAFD, en collaboration étroite et sous la supervision des responsables des directions et services régionaux de l’INSTAT se chargeront désormais du recrutement des agents de terrain.
Les dossiers de candidature ne seront plus envoyés et traités  au bureau central de l’INSTAT d’ Antananarivo mais traiter directement au niveau de chaque district. De ce fait, un gain de temps et un désengorgement considérable et précieux s’accompliront.
Avant le démarrage du dénombrement, ces responsables locaux arrêteront la liste correspondante au nombre exact des agents de terrain dans leur districts (superviseur-contrôleur-chef d’équipe –agent) et établiront par la suite les besoins y afférents.
Sur la base de cette liste, l’INSTAT central pourra alors mobiliser, avec l’appui des partenaires techniques et financiers du RGPH-3, toutes les ressources matérielles et financières à expédier dans chaque district. A charge du RD et de l’AFFD de les agencer par la suite.
La formation  est administrée conjointement par l’équipe de coordination de la Cellule Centrale d’Exécution de Recensement (CCER) et par l’équipe de l’Unité de Gestion du Projet STAT CAP de la Banque mondiale.