août201709
Signature de convention entre le ministre de l’Education Nationale, Paul Rabary et le Représentant de l’Association Focus Development Olivia Rajerison.

Signature de convention entre le ministre de l’Education Nationale, Paul Rabary et le Représentant de l’Association Focus Development Olivia Rajerison.

Antananarivo, 08 août (ANTA) : Le Ministère de l’Education Nationale (MEN), l’IT University en collaboration avec l’Association Open Learning Exchange (OLE) et  l’Université de Cambridge ainsi que l’Association Focus Development en appui financier du Haut-Commissariat aux réfugiés (UNHCR), ont signé des conventions de partenariat afin, d’une part, mettre en place une bibliothèque numérique, et d’autre part, réhabiliter des infrastructures destinées aux écoliers apatrides d’Andriba, commune de la région Besiboka.L’UNHCR a accordé au Focus Development 95.795.700 Ar afin de réhabiliter  des infrastructures écolières de la commune d’Andriba en faveur des enfants victimes de déplacement forcé pour cause d’insécurité et  devenus par la suite des apatrides.
Andriba a été spécialement choisi par Focus Development pour son statut de lieu à haut risque pour les apatrides selon Olivia Rajerison, représentante de l’Association à Madagascar.
Le fond accordé à l’Association n’est pas remboursable et couvre aussi les frais de suivi et évaluation du projet.
Bibliothèque numérique communautaire pour tous.
L’autre convention de partenariat a pour objet de mettre en place une bibliothèque numérique. L’insertion virtuelle des contenus sera prise en charge par l’IT University, qui est spécialisé en informatique, dont le recteur est le Dr Olivier Robinson.

Signature de convention relative à la mise en place d’une bibliothèque numérique.

Signature de convention relative à la mise en place d’une bibliothèque numérique.

Après études réalisées par le MEN, monter une unité de bibliothèque sur chaque établissement scolaire public couterait des sommes colossales que l’Etat malagasy aurait  du mal à financer. La manière la plus pragmatique sera alors de mettre en place cette bibliothèque numérique.
Par ce  procédé, les élèves des établissements publics malagasy n’auront plus qu’à consulter  les ouvrages, directement via leur tablette.
La philosophie qui anime les deux parties dans la mise en place de ce dispositif, qualifié de visionnaire, a été résumée par Dr Robinson Olivier « L’information est l’un des piliers du développement personnel, social et économique. Madagascar a besoin de mobiliser toutes les ressources disponibles et d’un apprentissage de qualité pour tous et toute au long de la vie ».
L’utilisation de la Technologie de l’Information et de la Communication (TIC) au profit des défavorisés permettra d’acquérir auprès d’eux un apprentissage personnalisé, abordable et déployé massivement. Il revient à l’association OLE d’installer le système adéquat (serveur, logiciel, navigateur internet,…).
Toutes les parties prenantes, les apprenants, les enseignants, l’Administration et les communautés, bénéficieront d’un appui technique et d’un guide pratique qui est déjà opérationnel et a déjà fait ses preuves dans plusieurs pays d’Asie, d’Afrique et d’Amérique du Sud, a indiqué  le Dr  Olivier Robinson.
Une fois approprié, les parties prenantes peuvent participer à l’élaboration des autres programmes qu’ils jugent essentiels à l’apprentissage.

Laisser un commentaire