MEMENTO DU PASSE : LA LANGUE MALAGASY , UNE UNITÉ DANS LA DIVERSITÉ

Antananarivo, 14  juin 2019 (ANTA) : A l’ occasion du mois de la langue malagasy, avant de s’offenser dans d’autres activités, mettons le point sur l’histoire de la langue malagasy.

Selon le point de vue de  Randria Michel Zanak’antitra de 1896-1942, voir l’égalité de la langue malagasy dans toute l’île qui n’est pas souvent évident dans les grands pays comme Madagascar reste toujours émouvant. C’est une grande richesse pour Madagascar.

En France même, dans le nord, le sud, l’est et l’ouest,  une diversité de langues a été constatée.Dans les  zones même moins grandes que Madagascar subsistent  cette différence appelée« patois » qui est très distincte de ce que les Malagasy appellent « miroky ».

La langue française n’était pas leur langue d’origine mais une langue dont elle venait d’apprendre comme les malagasy l’apprenaient aussi. Elle venait des Francs, une tribu dominante dans l’est du pays à l’époque.

Il a été prouvé que la langue malagasy venait de l’Est, c’est-à-dire de la langue malaisienne en mélange avec de la langue indienne. Les Malagasy, en se retournant à Madagascar rencontraient des Vazimba et des Antalaotra qui ont  des us, des coutumes et des langues très différents, normalement après une fusion avec ses différentes tribus, la langue malagasy aurait dû avoir une relation avec la langue des dites tribus.

Pourtant  après des millions d’années de séparation des malagasy avec les Antalaotra vivant dans l’ouest et les Vazimba du Sud  en se rencontrant de nouveau , ils étaient  ému de sentir que leurs langues étaient encore pareilles. Seule l’appellation des noms des choses et la façon de les épelés étaient différents mais  les racines des mots restaient identique.

Les Antalaotra et les Vazimbaont pris la langue Malaise.Par contre la langue malagasy est plus forte que leurs langues.Ainsi la langue malagasy restait dominante dans tout Madagascar.

Laisser un commentaire