MÉMENTO DU PASSE: EXCLUSION DES ÉTRANGERS ORGANISANT UN COMPLOT CONTRE LA REINE RANAVALONA I

photo de la reine Ranavalona I

Antananarivo, 18 juillet 2019(ANTA) : Quand Ranavalona I a renvoyé les restes des résidents étrangers à Madagascar, c’était le 18 juillet 1887 qu’ils ont quitté définitivement Antananarivo. C’était le jour précédent que la décision de leurs exclusions a été sortie dans la cour de la maison de Lambert.
Cette décision leur ordonnait de quitter l’île en une heure, le temps de ramasser leurs affaires et d’acheter leurs provisions. Il a été aussi évoqué dans ladite décision que 50 militaires et 20 autorités militaires leur escorteraient jusqu’au port de Toamasina.
Ces étrangers étaient au nombre de 6 dont le père Marc Finose connu par la célébration de la première messe à Antananarivo, Jean François Lambert le commerçant et la dame autrichienne Ida Pfeiffer, une écrivaine et voyageuse.
Même Jean Laborde a été aussi renvoyé du pays, mais la Reine lui avait donné un jour.

Jean Laborde

Par contre, son fils Clément Laborde considéré non coupable par la Reine dans l’organisation d’un complot pour sa destitution n’était pas chassé. La Reine lui a donné le choix de rester ou de quitter Antananarivo.

Clément Laborde