mar201813

Antananarivo, 13 mars (ANTA) : Le 19 mars prochain, Madagascar participera pour la première fois au concours internationale francophone intitulé « Ma thèse en 180 secondes ».Il s’agit d’un concours accordés aux doctorants et aux étudiants ayant récemment décroché leur diplôme de doctorats. Le concours n’a pas pour vocation de soutenir un mémoire de thèse afin d’obtenir un diplôme mais d’examiner les étudiants en fin d’études supérieurs sur leur capacité de soutenir, communiquer et informer le public sur la pertinence et la portée de leur travaux de recherche en 180 secondes top chrono.
L’information a été rendue publique ce 13 mars par le Secrétaire Générale du MESUPRES, Christian Guy Ralijaona au cours d’une conférence de presse.
Les critères ont été simplifiés. Les domaines et le secteur de recherche sont élargis; les candidats sont juste appelés à présenter leur travaux de manière volontaire par une démonstration synthétique et précise au lieu d’une soutenance magistrale; conjuguer la compétence avec la pratique; le tout en 180 secondes, pas une de plus ou une de moins.
Les jurys sont dès lors composés des membres des groupements professionnels d’entreprises, de la société civile et des membres du milieu socio-économique malagasy. Egalement, présents parmi les jurys, un représentant des journalistes et un seul enseignant d’universitaire.
Durant leur présentations, les jurys sont appelés à examiner un point précis : pertinence, innovation, exerce et produit des effets et des impacts sur le besoin quotidien d’une population cible, exploitable et réalisable ? Bref du concret et non pas une utopie.
19 candidats présélectionnés pour Madagascar.
Depuis le lancement et l’appel à candidature, 57 candidats issus des cinq écoles doctorales malagasy on répondus à l’appel. Seuls 19 ont été retenus. Ils sont issus de l’Université de Fianarantsoa, de Mahajanga, De Tuléar, de Toamasina et d’Antananarivo. Seule, l’Ecole doctorale de l’Université d’Antsiranana n’a présenté aucun candidat.
La première phase du concours se fera dans le cadre de la célébration de la semaine de la francophonie et se déroulera dans l’enceinte de l’Académie malagasy à Tsimbazaza. Il s’agit d’abord d’une phase éliminatoire où, trois candidats seulement devraient être sélectionnés.
Les trois meilleurs primés malagasy s’envoleront alors pour Lausanne pour le concours final ; cette fois ci, le concours se déroulera sur la scène international où tous les pays francophone y sont présents.
Concert des nations, excellence et innovation, intérêts malagasy du concours.
L’évènement sera pour les étudiants malagasy mais surtout pour le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique un tremplin potentiel afin de porter l’enseignement supérieur malagasy et l’innovation scientifique malagasy sur le devant des concerts des nations.
Pour la première fois, les étudiants chercheurs malagasy pourront s’aligner et mesurer leur potentialité face à leurs paires au niveau internationales. Le concours est organisé avec l’appui du Service de Coopération Culturelle de l’Ambassade de France et de l’AUEF.