LUTTE CONTRE LA MALNUTRITION : L’ÉTAT MALAGASY PREND DES MESURES CLAIRES

Antananarivo, 28 août 2019 (ANTA) : Le Président Andry RAJOELINA a annoncé qu’il ne reculera pas pour relever le défi de lutter contre la malnutrition et l’insécurité alimentaire à l’échelle nationale, lors de la conférence de l’ l’IFNA (Initiative for Food and Nutrition Security in Africa), ce mardi 27 août 2019 à Yokohama au Japon.
« L’autosuffisance alimentaire représente un défi national prioritaire dans la PGE et le Plan Émergence de Madagascar, se traduisant en actions concrètes pour des réalisations quantifiables et mesurables. « La lutte contre la malnutrition et le défi de l’autosuffisance alimentaire ne dérogeront pas à l’obligation de résultats que nous nous sommes fixés », a-t-il souligné. Pour lutter contre ce fléau, il est primordial d’augmenter les surfaces cultivables et de doubler les rendements agricoles dans plusieurs régions de Madagascar.
La politique alimentaire de Madagascar se présente en cinq mesures très claires dont : la création de structures nationales, régionales et locales pour soutenir les politiques dédiées à l’amélioration de la nutrition et des habitudes alimentaires ; l’accroissement de la production alimentaire locale grâce à un programme d’investissement agricole et une rationalisation du secteur agroalimentaire, de la disponibilité et l’accès de la consommation d’aliments nutritifs variés en produisant localement tout ce dont Madagascar a besoin, et l’implantation d’usines du Nord au Sud du pays pour la transformation de Moringa et de Spiruline comme compléments alimentaires distribués dans les écoles notamment dans le Sud ; la promotion de la fabrication de produits à base d’aloe vera; la mise en place d’une bonne gestion des ressources en eau à travers des projets d’irrigation et de distribution ainsi qu’à travers la sécurisation foncière et l’amélioration de l’accès aux matières premières pour les agriculteurs ; un emploi décent pour tous.
Dans la foulée, le Président de la République a lancé un appel à l’endroit des partenaires japonais et étrangers pour combattre ensemble la malnutrition et l’insécurité alimentaire pour l’avenir de la génération future. En cette veille de l’ouverture de la TICAD 7, l’IFNA a fait une déclaration à l’issue de la conférence de ce jour, pour raffermir l’engagement dans cette lutte contre la malnutrition en Afrique et afin de mettre en place une stratégie pour une alimentation variée, une transformation des produits agricoles et la promotion du système sanitaire y afférents.
Par ailleurs, le Président de la République, Andry RAJOELINA, a participé à deux rencontres bilatérales. La première avec le Président de l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA), et la seconde avec le Président de l’Organisation japonaise du commerce extérieur (JETRO). Le projet d’extension du port de Toamasina, l’Agriculture et l’Éducation -surtout l’approche participative communautaire sont les domaines clés de la coopération de Madagascar avec la JICA. La rencontre avec le Président de la JETRO a permis d’esquisser la possibilité de promouvoir davantage les relations commerciales entre le Japon et Madagascar. Et ce, afin de trouver d’autres opportunités d’affaires pour les deux pays

La Première Dame, Mialy Rajoelina parmi les participants