LITIGES AVEC LA SOCIÉTÉ BASE TOLIARA : LES NEUF MANIFESTANTS ONT ÉTÉ LIBÉRÉS.

Antananarivo, 19 juin (ANTA) : Les neufs habitants de Benetsa, Ampototse et Tsiafanoke, trois  localités du district de Toliara II concernées par l’éventuel projet d’exploitation d’ilménite par Base Toliara, ont été relaxés par le Tribunal de Fianarantsoa après avoir été détenus à titre provisoire depuis le 9 mai 2019.

Ces neuf citoyens ont effectué ensemble avec les villageois, le 17 avril 2019, une manifestation contestant le projet d’extraction invoquant un problème environnemental pouvant conduire à de mystérieuses maladies  et à la destruction du capital naturel de leur région.

L’information émane des organisations de la société civile œuvrant dans la défense des droits des citoyens, le Centre de Recherche et d’Appui pour le Développement-Océan Indien (CRAAD-OI) et le Collectif pour la défense des terres malagasy, et fait savoir par le biais d’un communiqué « le relaxe de tous les prévenus au bénéfice de doute sur le chef d’accusation de destruction d’objets mobiliers et d’incendie volontaire;

Par contre, ces neuf prévenus ont été condamnés « à six  mois de prison avec sursis pour attroupement  sans autorisation ». Le jugement a été rendu le 13 juin 2019.

Concernant les faits, ces neuf personnes ont été arrêtées le 2 mai 2019 en raison de leur participation à la manifestation de contestation de projet d’extraction d’ilménite par Base Toliara dont les habitants des trois localités mentionnées ont effectué ensemble le 17 avril 2019.

Les habitants avec l’appui des organisations de la société civile  protestent toujours le projet de Base Toliara et réclament avec ferveur auprès des autorités compétentes la satisfaction sans plus tarder à leurs demandes légitimes.

Ils  réclament  notamment le respect des droits de leur communauté sur leurs terres ancestrales qui constituent à la fois  un moyen d’existence et un patrimoine naturel national.