LES ZONES HUMIDES COMME SOLUTIONAUX PROBLÈMES LIÉS AU CHANGEMENT CLIMATIQUE

Antananarivo 1erfévrier (ANTA) : 35 % des zones humides de la planète ont disparu depuis les années 1970. Pour Madagascar, cette disparitionest due à l’urbanisation qui a entraîné beaucoup de remblayages et des transformations des zones humides en terrain de cultures irriguées.

Ouverture officielle de la journée mondiale de zones humides effectuées par Alexandre GEORGET, ministre de l’Environnement et du Développement Durable

La célébration officielle de la journée mondiale des zones humides s’est tenue ce jour au jardin d’Antaninarenina Antananarivo sous le thème « zones humides et changement climatique ». Ce thème souligne le rôle important des zones humides en tant que solution face au changement climatique.
Plusieurs stands à propos de la zone humide ont exposé au jardin d’Antaninarenina pour marquer cet évènement.
La cérémonie a vu la présence du ministre de l’Environnement et du Développement Durable,Alexandre GEORGET et du ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Professeur Madeleine Félicitée REJO-FIENENA.
« Les zones humides côtières telles que les marais salés, les mangroves, les herbiers marins et les récifs coralliens agissent comme des amortisseurs.Elles réduisent l’intensité des vagues, les ondes de tempête et des tsunamis. Les zones humides continentalesréduisent également les inondations et atténuent les sécheresses telles que les plaines d’inondation, les cours d’eau, les lacs et les marais. La conservation et la gestion durable des zones humides sont donc nécessaires pour protégerles cotes des conditions météorologiques.Il faut que chacun prenne sa responsabilité afin de protégerles zones humides à Madagascar », a indiqué Alexandre GEORGET, ministre de l’Environnement et du Développement Durable

Illustration du processus de protection et des avantages des zones humide par REDD+