LES RESPONSABLES DES MARCHES PUBLICS LOCAUX PASSENT EN RECYCLAGE

Antananarivo, 19 octobre (ANTA) : Après résultats d’audits faits antérieurement au vu de plusieurs irrégularités dans les procédures de passation de marchés publics, l’Autorité en charge de la Régulation des Marchés Public malagasy (ARMP) est dans l’obligation de procéder à des recyclages pratiques auprès des acteurs de la commande publique régionaux.Il n’est pas fortuit que de tels recyclages doivent être accomplis étant donné la performance et la compétence des Personnes Responsables des Marchés Publics (PRMP) et ses équipes à exercer leurs attributions.
Il a été révéler ce 19 octobre par le DG de l’ARMP, Razafy Harison Vonjy, que les lacunes constatées ont été notamment observées chez les PRMP basés dans les régions ; et dans l’application des formations théoriques reçues, mais également dans l’application des textes proprement dits.
A cet égard, dès ce mois d’octobre, les formations seront particulièrement basées sur des applications pratiques de passation auprès des PRMP régionaux ainsi qu’auprès de ses équipes (Unité de Gestion de Passation de Marché et responsable de commission d’appel d’offres).
La pertinence d’un tel déploiement d’effort s’inscrit dans l’atteint de deux objectifs particuliers. D’abord de pallier, dans la mesure du possible, toute lacune dans l‘exécution budgétaire de la période 2020 ; ensuite de renforcer les capacités des participants à la lecture et à l’application des nouvelles dispositions règlementaires concernant les marchés publics à Madagascar qui tendent vers l’allègement des procédures de passation de marché tout en préservant la bonne gouvernance financière.
Manipulation du Système de Gestion des Marchés Publics (SIGMP) à renforcer et à sécuriser.
L’accès au logiciel spécifique, SIGMP, par les techniciens des Commissions Nationales des Marchés et des Commissions Régionales des Marchés sera désormais limité, voir restreint pour des raisons d’optimisation de la sécurité.
Également, afin de remédier aux éventuelles défaillances techniques des PRMP eux même, cela en termes d’individu proprement dit, les curricula et les expériences de chaque PRMP existant sont désormais enregistrées dans le SIGMP lui-même.
Le principe trouve sa pertinence, d’abord par la mise à disposition aux décideurs d’une base de données fiable, ensuite par l’utilité d’une présélection en amont. De ce fait, seuls les PRMP capables et valables après évaluation y sont inscrits. Là encore, de telles opérations trouvent sa convenance dans le fait que cette liste restreinte sera consultée par l’Administration centrale, dès lors qu’un changement de PRMP devrait se faire.
Par ce mécanisme de présélection, seront particulièrement notées les expériences probantes de chaque PRMP inscrit, leur qualification technique, mais également morale avant de les nommer auprès d’un service donné.