LES COLLECTIONS DANS LE PALAIS D’ANDAFIAVARATRA SONT EXPOSÉES AU PUBLIC TEMPORAIREMENT

Antananarivo, 21 juin 2019 (ANTA) : Une cérémonie de présentation des résultats des activités du projet de réhabilitation du dôme du palais d’Andafiavaratra, de la réorganisation des réserves et de la formation du personnel des musées à travers le cours « RE-ORG s’est tenue ce 21 juin 2019 au palais d’Andafiavaratra.

La formation réalisée du 11 au 21 juin 2019 au Palais d’Andafiavaratra a renforcé les capacités de 26 employés des douze musées nationaux.

En outre, deux expositions sur le thème de « Le Rova d’Antananarivo revit son patrimoine » sont présentées durant cet évènement.

« Je me réjouis de cette collaboration entre l’UNESCO et le Ministère de la Communication et de la Culture pour faire revivre le patrimoine culturel malagasy à travers ce projet et cette exposition des collections royales », a déclaré Mme Karalyn MONTEIL, Conseiller régional pour la Culture au sein du Bureau Régional de l’UNESCO pour l’Afrique de l’Est et représentante du Coordonateur Résident du Système des Nations Unies à Madagascar. « Je suis convaincue que le patrimoine culturel malagasy est un moteur du développement durable qui pourrait contribuer à l’économie culturelle et créative de Madagascar », a-t-elle ajouté.

Allocution du ministre de la Communication et de la Culture Lalatiana Andriatongarivo en présence des partenaires en l’occurrence l’UNESCO et l’ambassade du Japon à Madagascar 

Pour sa part, le représentant de l’Ambassadeur du Japon, Monsieur Kei KATAGIRI a exprimé que « La réouverture du Musée du Palais d’Andafiavaratra a une signification qui va au-delà d’une simple restauration d’un musée national. Il s’agit d’un moment pour les Malagasy de partager leur fierté historique avec le reste du monde, et j’espère que de nombreux jeunes malagasy auront la chance de visiter le Palais et sa belle collection ».

Dans  son intervention, la Ministre de la Culture et de la Communication  Lalatiana Andriatongarivo a évoqué qu’« a cette époque du changement dans notre pays, Madagascar ne peut pas se reconstruire sans faire revivre les éléments matériels et immatériels qui l’ont fait et qui était au centre de son histoire. »

Cependant, elle a avancé certaines activités qui peuvent mettre en valeur les patrimoines malagasy :

Primo, la formation à travers la restauration de nos patrimoines nationaux  avec l’appui de nos partenaires internationaux, car les patrimoines sont considérés comme le bien le plus précieux d’un pays et aussi le bien précieux de toute l’humanité.

Secundo, l’ouverture de nos patrimoines vers le monde et aux visiteurs qui veulent connaître notre pays.

Tertio, les citoyens malagasy devront être conscients  de l’importance de nos patrimoines et que c’est à nous d’abord de s’en occuper en priorité.

En effet, les collections dans le Palais d’Andafiavaratra seront exposées au public temporairement car  dans plus d’un an, ces collections exposées trouveront leur lieu initial après la restauration du Rova d’Antananarivo.