juin201716
Le Premier Ministre Mahafaly Solonandrasana Olivier avec les représentants des ministères en charge de l’éducation et les partenaires techniques et financiers, conduits par la Représentante de l’UNICEF,  à Elke Wisch  à Madagascar lors de la signature.

Le Premier Ministre Mahafaly Solonandrasana Olivier avec les représentants des ministères en charge de l’éducation et les partenaires techniques et financiers, conduits par la Représentante de l’UNICEF, à Elke Wisch à Madagascar lors de la signature.

Antananarivo 16 juin (ANTA) : Le Gouvernement Malgache par le biais du Premier Ministre Mahafaly Solonandrasana Olivier a procédé la signature officielle du Plan Sectoriel de l’Education (PSE)  dans les locaux du Palais d’Etat de Mahazoaro.La cérémonie a vu la présence des partenaires techniques et financiers, conduits par  la Représentante de l’UNICEF à Madagascar, Elke Wisch ; et les représentants des ministères en charge de l’Education, entre autres la ministre de l’Emploi, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, Toto Marie Lydia ; la ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Rasoazananera Monique ; et le ministre de l’Éducation Nationale, Rabary Paul.
« Le lancement de ce PSE est un véritable challenge parce qu’un enseignement de qualité à tous les niveaux et dans toutes les disciplines devrait être accessible à tous les jeunes sans exception de manière à leur offrir plus tard des opportunités sur le marché du travail.Les différentes formations spécifiques et adaptées devraient être effectuées non seulement dans le cadre d’un cursus scolaire ou universitaire mais aussi dans le cadre du monde professionnel. Le gouvernement s’engage à accompagner et à mettre en œuvre le PSE pour la période 2018-2022. Cet engagement se traduira par la mobilisation des ressources publiques pour le secteur éducatif. Nous allons de ce fait nous efforcer d’augmenter les crédits alloués aux trois ministères dès la loi de finances initiale de 2018 (ce qui représenterait 26,4% du budget global de l’État et une moyenne de 15% pour l’investissement interne) », a expliqué le Premier Ministre Mahafaly Solonandrasana Olivier.