LA PRIMATURE FAVORABLE A L’INSTAURATION D’UN DIALOGUE

Antananarivo, 09 mai (ANTA) : Quatre points jugés importants par le collège des conseillers du Premier Ministre Solonandrasana Mahafaly Olivier ont été abordés ce 08 mai en conférence de presse par rapport à la manifestation des 73 députés et à l’évolution de la situation.Huit conseillers ayant reçu mandat du Premier Ministre, ont soulevé en premier lieu l’importance et le rôle des institutions en évoquant le respect de la règle démocratique et républicaine, notamment dans leur prise de décision.
Egalement, les huit conseillers de souligner que le Premier Ministre Solonandrasana Mahafaly Olivier a été, au tout début des manifestations, à avoir lancé un appel à un dialogue en vue d’un apaisement. Au cours de la conférence de presse, les huit conseillers réitèrent cet appel sans aucun préalable ni condition d’aucune sorte.
Questionnés sur ce que le gouvernement ou la Primature est disposé à avancer sur la table de négociation en vue d’emmener ou convaincre les opposants à dialoguer, les huit conseillers de répondre que, l’important c’est la volonté d’engager un début de concertation malgacho-malgache sans pour autant écarter les impulsions de la communauté internationale.
Un point crucial semble être partagé par tout le monde : la tenue d’une élection transparente, et accepter par tous demeure la seule issue de sortie de crise. Toutefois l’aspect d’une élection «libre et inclusive » a été biaisé par ces conseillers en évoquant qu’il appartient à la loi de décider qui peut se porter candidat et qui ne devrait pas l’être.
Contradiction entre faits et actes
Alors que la Primature lance un appel au dialogue, une décision est sortie ce 09 mai dans la soirée en conseil du gouvernement disposant que « toutes manifestations sur les lieu public sont désormais interdites dans toutes les provinces de Madagascar et les forces de l’ordre peuvent intervenir en cas d’entrave à cette décision ».