juil201703

Antananarivo, 3 juillet (ANTA) : Le programme JOCV est similaire au Peace Corps américain et ses volontaires œuvrant dans de nombreux domaines. Le recrutement des volontaires se fait chaque année, généralement les mois de mai à avril et d’octobre à novembre pour les citoyens japonais âgés de 20 à 39 ans.

Actuellement, plus de 30 000 volontaires sont repartis dans 80 pays du monde Le programme des JOCV cible un public âgé de 20 à 39 ans et touche des domaines répartis en huit secteurs et une gamme diversifiée d’environ 120 sous-secteurs, dont l’agriculture, la foresterie et la pêche, la fabrication, la réparation, le génie civil, l’assainissement, l’éducation et la culture, les sports, ainsi que la planification et l’administration.

Durant l’exercice 2009, 1 708 personnes ont été détachées à l’étranger et, à ce jour, 34 956 personnes ont été envoyées dans 87 pays depuis la création du programme en 1965. (Asie, Océanie, Afrique du sud, caraïbes, Moyen orient..).

Il est à rappeler que le Service des Volontaires pour la Coopération à l’Etranger, JOCV, fait partie de la coopération basée sur la participation citoyenne de la JICA et cadre dans la coopération Technique.

Les volontaires sont sélectionnés selon des critères définit par la JOCV comme la santé, la connaissance, la technique, la connaissance de la langue du pays d’accueil. Ensuite ils vont suivre une formation de deux mois au japon avant de partir en mission afin d’offrir une assistance tangible à la population pour le compte du Gouvernement Japonais aux services publics et ONG où ils sont affectés pour une durée de mission de 2 ans.

Depuis 2002 à ce jour, 122 volontaires ont été envoyés à Madagascar dans les domaines tels le développement rural, l’agriculture, l’environnement, la santé, l’éducation et l’animation.

Le Représentant Résident Hironobu MURAKAMI du JICA à Madagascar a rappelé que « La coopération entre Madagascar et le Japon date de 1969 et la JICA a ouvert son bureau à Antananarivo en 2003. Après le retour de Madagascar à la communauté internationale en 2014 qui nous a permis de relancer les activités à la normalité, nous accélérons nos activités en cohérence avec la politique globale de coopération japonaise en Afrique déclarée pendant la TICAD VI à Nairobi en août 2016.

A Madagascar, la JICA intervient dans les trois domaines prioritaires, tels que l’Agriculture/Développement rural, le Développement économique/Infrastructure, et le Développement du secteur social particulièrement l’Éducation de base et la Santé publique. Avec le concours des techniciens et de la population malagasy, l’expertise japonaise s’attachera à apporter les meilleures réponses aux défis du développement de la Grande Île ».