JOURNÉE MONDIALE DE LA POPULATION : LA PLANIFICATION FAMILIALE, UN DROIT FONDAMENTAL

Antananarivo, 12 juillet (ANTA) : « Une bonne planification familiale permet de résorber la pauvreté, étant ainsi un des garants du développement », a soutenu la ministre de la Population Naharimamy Lucien Irmah, hier, à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de la population à Toamasina.Placées sous le thème : « la planification familiale fait partie des droits de l’homme », différentes animations et expositions s’y sont tenues en présence du Représentant du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) à Madagascar Constant-Serge Bounda. Ce dernier continue de réaffirmer le soutien de cette organisation pour le pays.
Les parents devraient être conscients de l’importance de cette planification familiale limitant ainsi le nombre de leurs enfants en fonction de leurs moyens. Comme le stipule la Proclamation de Téhéran de 1968 : « les parents ont un droit humain fondamental de déterminer librement et de manière responsable le nombre et l’espacement de leurs enfants. »
Une partie des 300 fauteuils roulants promis par l’Église de Jésus Christ des saints des derniers jours ont été remis à l’occasion.