FIER MADA 20ème EDITION : NECESSITE D’INSTAURER UNE BANQUE DE DEVELOPPEMENT ET UN CENTRE D’INFORMATION DANS CHAQUE DISTRICT

Antananarivo, 01 août (ANTA) : L’instauration d’une banque de développement et d’un centre d’Information dans chaque district de Madagascar s’avère nécessaire  pour le développement de l’économie rurale. Une recommandation émanant de la cérémonie d’ouverture officielle  de la 20ème édition de la Foire Internationale de l’Economie Rurale de Madagascar (FIER-MADA).tenue ce mercredi 01 août 2018 au stade Maki Andohatapenaka Antananarivo.

Le Secrétaire général du Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage, Rakotobe Tovondriaka (à gauche) a conduit la visite des stands (sur la photo le stand de producteur de Tilapia et Carpe dans la Région Amoron’i Mania

En effet, le public pourrait y découvrir jusqu’au 05 août prochain, les produits agricoles, élevages, sanitaires biologiques, artisanaux, et différents services.

Le Secrétaire Général du Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage (MINAE), Rakotobe Tovondriaka, représentant l’Etat  malagasy a procédé le vernissage de cette édition, assisté par différentes hautes personnalités.

A cette occasion, le Président  fondateur et en exercice depuis 20 ans de FIER-MADA Jacques Ramanantsoa, a lancé les mécanismes innovants en l’occurrence cette nécessité d’instaurer la banque développement et de centre d’information en matière de commerce, économie, santé, sécurité, culture, etc., dans chaque district de Madagascar,  en vue surtout d’aider les jeunes  en quête de l’emploi.

En fait, le thème de cette 20ème édition de la FIER-MADA est axé sur « Travail épanouissant les jeunes : soutien à la base et conforme à l’environnement de chaque région pour la coopérative».

Et Jacques Ramanantsoa de conclure que  les recettes provenant des ressources minières  et halieutiques, de tourisme renflouant ainsi la caisse de l’Etat, devraient  avoir des impacts sur les salaires minimum d’embauche des employés tendant vers  la  hausse proportionnellement aux coûts de la vie, afin que ces employés puissent acheter les produits des paysans