mar201420

ARCHIVES

Poster dans EDITION

LA THÉORIE DES TROIS AGES

En archivistique, on considère que le cycle de vie du document est divisé en trois périodes : courante, intermédiaire et définitive (1er, 2e et 3e âge)

Les archives courantes (ou archives actives)(dont les affaires sont en cours) regroupent les documents qui sont nécessaires à l’activité des services qui les ont produits. Les services les conservent pour le traitement de leurs affaires courantes.

Les archives intermédiaires (ou archives semi actives) ne sont plus d’usage courant mais doivent être conservées temporairement, pour des besoins administratifs ou juridiques. À l’issue de la durée légale ou réglementaire de conservation, les archives intermédiaires font l’objet d’un tri et sont soit conservées définitivement (pour les besoins de recherches) soit éliminées.

Une fois échue leur durée d’utilité administrative (DUA) ou juridique, les archives sont soit éliminées, soit considérées comme ayant une valeur historique, et donc conservées définitivement. Les archives définitives ont vocation à être conservées pour des raisons historiques ou patrimoniales. Les archives définitives des administrations centrales de l’État et des établissements publics à compétence nationale doivent être versées aux Archives nationales.

mar201405

ARCHIVES

Poster dans EDITION

GENERALITES

Le mot « archives » est rarement employé au singulier, au moins par les professionnels. On parle d’article, de pièce ou document original. De bonnes archives, c’est-à-dire des archives accessibles et préservées de consultations désordonnées, doivent être dotées d’instruments de recherche qui en décrivent le contenu (répertoire ou inventaire).

LE DROIT DES ARCHIVES

Le droit des archives varie selon les pays et institutions et selon les époques. Il est constitué :

- d’une part de dispositions concernant les archives courantes et intermédiaires et relevant pour la plupart du droit civil et du droit pénal (durées légales de conservation, peines encourues en cas de vol ou de destruction, etc.),
- d’autre part de textes spécifiques organisant la conservation et la communication des archives définitives par les services d’archives publics.

fév201418

ARCHIVES

Poster dans EDITION

La salle des Archives

La salle des Archives

Le terme « ARCHIVES » a trois acceptions. Il désigne :

  • les documents qu’on crée dans le cadre de son activité et qu’on conserve pour pouvoir s’y reporter un jour, notamment à des fins de preuve ;
  • les services et institutions qui les collectent, les classent, les conservent et les communiquent ;
  • les locaux où ils sont conservés.

En plus d’être des moyens de prouver et de garantir des droits, les documents d’archives peuvent constituer des sources pour l’historien ou pour quiconque veut connaître le passé.

Dans la perspective de favoriser la recherche historique, les États ont progressivement organisé des services d’archives ouverts au public et fait obligation à leurs administrations de verser à ces services les documents produits par elles une fois échue leur durée d’utilité administrative.

Les principes et les techniques relatifs à la gestion des archives font l’objet d’une des disciplines participant des sciences de l’information, l’archivistique. Les deux concepts de base de cette discipline sont :

  • le principe du respect des fonds, qui impose de traiter les documents en fonction de leur provenance et non de leur sujet, ce qui implique de les classer et de les inventorier sans perdre de vue leur lien organique avec l’entité qui les a produits,
  • la théorie des trois âges.
sept201321

sept201320

12SuivantPage 1 sur 2