DIPLOMATIE : UNE GRANDE ÉTAPE A ÉTÉ FAITE DANS LA DÉMOCRATIE À MADAGASCAR

Antananarivo, 15 juillet 2019 (ANTA) : La fête de l’indépendance française du 14 juillet a été célébrée à la Résidence de France sise à Ivandry.
Le ministre des Affaires Etrangères Naina Andriantsitohaina a été le représentant du Président de la République de Madagascar Andry Rajoelina.
Le Président de la HCC, Jean Éric Rakotoarisoa, le Président du CFM Maka Alphonse, quelques membres de gouvernements ainsi que le maire d’Antananarivo Lalao Ravalomanana ont honoré de leur présence cette célébration.Lors de son discours, le représentant de son excellence Président de la République de Madagascar a exprimé que les rapports entre la France et Madagascar apportent des intérêts bénéfiques.
L’Ambassadeur de la France Véronique Vouland entame sa dernière ligne droite à Madagascar parce que cela fait 4 ans qu’elle est dans nos murs.
Elle a affirmé que la communauté internationale s’est rendu compte de la faiblesse de la démocratie malagasy, mais suite à la rigueur des autorités et de leurs Présidents ainsi que les rôles de tout un chacun lors de la cérémonie de prestation des serments, Madagascar a effectué une grande étape dans la mise en place de la démocratie qui a été bien rééditée durant les élections législatives.
Le Président de la République Andry Rajoelina a été élu suivant son plan de travail qui vise haut et qui met déjà en place les démarches à suivre pour le développement.
Par conséquent, la France souhaite continuer sa coopération avec Madagascar.
Lors de la rencontre du Président Andry Rajoelina avec son homologue français, Emmanuel Macron, le mois de mai dernier à Paris, la décision de créer un comité commun sera en vue pour résoudre le reste des problèmes.
La France soutient le ministère de l’Éducation nationale en leur étoffant les matériels nécessaires pour que chaque élève puisse obtenir de bons résultats, améliorer l’éducation suivant la norme du marché du travail qui doit recruter 500.000 jeunes tous les ans.
Les deux présidents se sont mis d’accord sur les efforts à prendre pour la culture durable et parmi cela la plantation de riz pour arriver à une indépendance alimentaire.
Et par rapport au développement économique, le Président de la République sollicite les investisseurs privés à débourser sur ce secteur depuis l’entretien à Paris.
Selon les investisseurs, Madagascar est attrayant, et c’est pour cela que des émissaires du groupement de plusieurs sociétés françaises seront à Antananarivo au mois d’octobre prochain.

Les sociétés françaises participent largement à l’amélioration de la vie des Malagasy. En effet, le nouvel aéroport conçu par des sociétés françaises sis à Antananarivo sera inauguré le mois prochain. Il y a également la construction de la nouvelle rocade qui est financée par l’AFD et la banque européenne pour le financement est aussi en vue. Enfin, la construction d’un grand barrage électrique doit être effectuée d’ici l’année prochaine pour assurer l’acquisition des énergies à petit prix qui s’avère indispensable pour le développement du pays.

L’Ambassadeur français a mentionné dans son allocution que les sociétés françaises emploient plus de 50.000 personnes dans le domaine légal et participent en majorité au budget de l’État malagasy.
La France saisit comme grand thème dans l’analyse internationale : « le pari sur le leadership » et ainsi donc elle va préparer un congrès en France le 11 et 13 novembre prochain. Madagascar est sollicité à participer.
Madagascar doit faire de son mieux pour réduire la corruption, et que le Ministère de la Justice exécute leurs fonctions en toute honnêteté et respecte dignement le droit d’autrui !