DÉCÈS DE MOHAMED MORSI

Antananarivo, 18 juin 2019 (ANTA) :L’ex chef d’Etat égyptienMohamed Morsi est décédé d’une crise cardiaque lors de sa comparution au tribunal.

Après quelques heures de cette annonce, le Président turc a exprimé ses reproches envers les autorités égyptiennes.

Il a déclaré que : « l’histoire n’oubliera jamais les tyrans qui l’ont conduit vers la mort en le mettant en prison et en le menaçant de l’exécuter. A nos yeux, Morfi est un martyre, qui a perdu la vie pour un combat auquel il y croyait. »

Cet acte est considéré comme un crime et un meurtre à petit feu du côté des frères musulmans et surtout du mouvement islamiste dont il est issu.

Pour eux, il est un martyr-héros  et que le régime militaire est coupable de sa mort. Ils demandent une enquête internationale pour savoir ce qui s’est réellement passé.

De leur côté, l’amnistie internationale appelle l’Egypte à réaliser une enquête impartiale, totale et transparente pour éclaircir les circonstances de ce décès.