COUPE DU MONDE FEMININE 2019 : LA HIERARCHIE RESPECTEE

Antananarivo, mardi 11 juin 2019(ANTA) : La hiérarchie était respectée pendant la première journée de la coupe du monde féminine qui se déroule en France pendant environ un mois. Les joueuses ont élevé leur niveau pendant cette première journée. La différence de but marqué a diminué, quatre buts d’écart au maximum. Or, pendant les précédentes coupes du monde, on a pu trouver dix buts d’écart ou six buts d’écart.
Les favoris du tournoi se sont distingués dans le tournoi comme la France, la Norvège, le Brésil, l’Italie, etc. à l’exception du Japon ex-champion du monde et ex-vice-champion du monde du dernier épisode tenu en échec par le novice Argentine.
De même pour l’équipe de Italie sortiepar la petite porte en gagnant par un petit score de un but à zéro face au Cameroun , la seule équipe africaine faisant bonne impression pendant cette coupe du monde 2019.
La première journée se terminera aujourd’hui par l’entrée en jeu de l’équipe des Etats Unis tenant du titre face à la Thaïlande, un match très attendu car c’est l’un des chocs de cette mondiale.
A titre de rappel, la France a battu la Corée du Sud par 4 buts à 0. Mais leur adversaire du prochain match serait très costaud car elle sera mesurée à l’une des plus grandes nations du foot féminin en l’occurence la Norvège.

Laisser un commentaire