mai201723
 Le-Président-Hery-Rajaonarimampianina-entouré-duniversitaires


Le-Président-Hery-Rajaonarimampianina-entouré-duniversitaires

Antananarivo, 23 mai (ANTA) : La culture est au centre des discussions pendant cinq jours à l’Université d’Ankatso à compter de ce jour lors du 16ème congrès international de la recherche interculturelle. 160 chercheurs malgaches et étrangers débattront sur le thème « Nouveaux contextes, nouvelles pratiques interculturelles, globalisation et circulation ». Ils apporteront de nouvelles approches et des analyses sur ces nouveaux contextes. Les recherches seront réparties entre eux à la suite de cette rencontre.
La tenue d’un tel congrès démontre la notoriété de l’enseignement supérieur malgache sur la scène internationale. C’est la première fois qu’elle se tient à Madagascar. Organisée par le Centre de Recherche et d’Études sur la Construction Identitaire (CRECI), cette réunion devra redorer l’image des universités publiques malgaches. Elles sont plutôt mal vues actuellement.
Selon le Président Hery Rajaonarimampianina, sur place aujourd’hui, les chercheurs ont leur rôle à jouer dans la transmission des us et coutumes à travers les divers moyens de communication. «

 160-chercheurs-malgaches-et-étrangers-participent-au-Congrès


160-chercheurs-malgaches-et-étrangers-participent-au-Congrès

Nous devons tout de même nous en méfier. La technologie présente une menace. Elle facilite les différentes pensées menant à la révolte, la guerre, l’extrémisme, le terrorisme », a-t-il mis en garde.
Plusieurs activités marqueront ces cinq jours. Parmi elles figure la communication scientifique, les chercheurs auront l’occasion de disséminer les résultats de leurs travaux. Les problèmes contextuels d’ordre mondial seront également abordés par les intellectuels à savoir la migration. La bibliothèque du département d’Histoire abritera une exposition sur l’histoire culturelle de Madagascar.
« Préserver votre culture, elle est très importante car elle est l’identité d’un pays et de ses habitants. Nos jeunes ont tendance à accorder plus d’importance aux cultures étrangères », a lancé le Président Hery Rajaonarimampianina comme message à la jeunesse malgache.