COMMUNICATION : VERS LA NORMALISATION OU LA FERMETURE DES STATIONS RADIO ET TELEVISION IRREGULIERES

Antananarivo, 12 juin (ANTA) : Le Ministère en charge de la Communication renforce sa mise en garde auprès des stations audio-visuelles irrégulièrespar le biais de son Directeur GénéralFanahimanana Tiaray. Cette mise en garde est accompagnée d’un Dead-line sommant les concernés à se régulariser à une date précise, sinon, c’est la fermeture.Ce n’est plus une intimidation ou une simple menace; c’était encore le cas du 24 mai dernier quand le DG de la Communication avait informé, via radio et télévision nationale, l’existence d’irrégularités tant administrative que technique dans certaines, voire, plusieurs stations de radio et télévision recensées sur le territoire malagasy.
Selon un rapport parvenu auprès du ministère, certaines de ces stations émettent sans autorisation (licence) et sans accord préalable d’attribution de fréquence. Ce qui leur vaut la désignation de « radio et/ou télévision pirate ».
Cecaractère dit «acte de piraterie » n’est plus tolérable au sein du ministère. L’ultimatum imposé par le DG de la communication,via un communiqué officiel du 11 juin 2019, prescrit une régularisation accompagnée d’une démarche déclarative et volontaire dont les « preuves et les déclarations légales relatives à la création et à l’exploitation de station radio et télévision » sont à rendre ou à présenter au bureau de la Direction de Régulation des Médias (DRM) avant le 10 juillet prochain à 16h.
Après cette date, les récalcitrants se verront être obligés de subir la loi et les règlements en vigueur, c’est-à-dire la fermeture immédiate accompagnée de quelques pénalités règlementaires, selon toujours le communiqué.

Laisser un commentaire