CHINE – MADAGASCAR : DEUX NOUVELLES COOPÉRATIONS À HAUTEUR DE 116 MILLIONS USD

Antananarivo, 04 septembre (ANTA) : Deux accords de coopération ont été signés, hier, entre le Président de la République malgache, Hery Rajaonarimampianina et les opérateurs chinois, à Beijing au Palais du Peuple, dans le cadre du troisième sommet du forum pour la coopération sino-africaine.

Parmi ceux-ci, figure la réhabilitation des chemins de fer FCE reliant Manakara et Fianarantsoafinancée à hauteur de 66 millions USD par la China Railways International Group. Ce financement fera également l’objet de l’achat de têtes de wagon, de wagons et des quelques matériels nécessaires à sa mise en marche. Les rails ne seront, par contre, pas touchés. Ce prêt et cette coopération sont conformes à la structure mise en place par le Fonds Monétaire International (FMI).

En ce qui concerne le second accord, il vise à concrétiser le projet Smart City grâce à la collaboration avec l’entreprise mondialement connue, Huawei d’une valeur de 50 millions USD. Des caméras de surveillance seront installées à divers endroits de Madagascar. Les forces de l’ordre seront équipées de téléphones spéciaux n’utilisant pas les opérateurs locaux. Ils les permettent uniquement de communiquer entre eux. Ils serviront à combattre l’insécurité notamment les actes de banditisme et le kidnapping.

Ce sommet a été une occasion pour le Président malgache de rencontrer la Secrétaire Générale adjointe des Nations Unies chargée de la politique, Rosemary DiCarlo. Les discussions se sont portées sur la situation politique de Madagascar vue la tenue prochaine des élections présidentielles, le 7 novembre prochain. De ce fait, elle espère que celles-ci se tiennent dans la sérénité.

En revenant sur le sommet, la Chine entend franchir une nouvelle étape dans ses relations avec les 54 pays membres de l’Union Africaine, y compris Madagascar. Une autre enveloppe de 60 milliards USD leur est accordée pour ces trois prochaines années. Elle servira à financer huit secteurs, dont la santé, l’éducation, la sécurité et la construction de routes. Cette fois-ci, la Chine ne jouera que son rôle d’investisseur et ne s’impliquera pas dans l’élaboration de chaque projet. Chaque pays aura carte blanche pour en décider.

Notons que les 15 milliards USD de cette somme ne seront pas remboursés et seuls 20 milliards feront l’objet d’un remboursement avec un minimum d’intérêt.

Un emploi du temps chargé

Le Président de la République a assisté aujourd’hui à la table ronde des Chefs d’États africains, du Président chinois et des opérateurs chinois.

Après cette réunion, il sera l’invité de l’émission « Talk withold leaders » de la chaîne de télévision TV Phœnix. Il rencontrera, par la suite, les responsables de la China Railway Construction Corporation, du Beijing China Airway Group Company et de l’entreprise Startimes.