CENI : PROMOUVOIR LA TRANSPARENCE DU SCRUTIN DU 19 DÉCEMBRE 2018

Antananarivo, 14 décembre (ANTA) : La Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) s’efforce  toujours d’instaurer une élection transparente à Madagascar pendant le jour du scrutin et  pendant le traitement des résultats ainsi leur acheminement auprès du Section de Recensement des Matériels de Vote (SRMV) jusqu’à la proclamation  des résultats provisoires.

A cet effet, la  CENI a organisé une conférence de presse ce vendredi 14 décembre 2018 à son siège Alarobia Antananarivo sous l’égide de son Vice-président Thierry Rakotonarivo pour informer aux citoyens les mesures prises à la veille du Jour-J du second tour de l’élection présidentielle fixé le 19 décembre prochain.

Thierry Rakotonarivo a sollicité les deux candidats finalistes à cette élection de désigner leurs délégués à se manifester dans chacun des   24 852 bureaux de vote existants dans tout Madagascar pour surveiller le déroulement du scrutin.

Et lui d’ajouter qu’il s’avère nécessaire que  les délégués  du candidat dans  chaque bureau de vote désigneront  les quatre scrutateurs au moment du dépouillement.

Il a en outre indiqué que les délégués du candidat recevront  le procès verbal façonné en liasse autocopiante et  la feuille de dépouillement du scrutin.

Les délégués ou l’équipe de deux candidats finalistes auront désormais accès au bureau de traitement des résultats de vote sis au siège de la CENI à Alarobia pour établir la transparence

Par ailleurs, la CENI a sensibilisé tout le monde à surveiller de près l’acheminement des résultats du Bureau de vote jusqu’au Section de Recensement des Matériels de vote (SRMV).

La CENI a mobilisé les deux candidats à désigner leurs  délégués au niveau du SRMV pour observer le déroulement  du  traitement des résultats de vote afin d’établir la transparence.

Parmi les dispositions prises par la CENI figure l’autorisation du candidat à désigner leurs délégués ou leur équipe à s’installer auprès du siège de la CENI pour surveiller  le déroulement de traitement des résultats de vote.

Le Vice-président de la CENI a souligné que la présence  des observateurs nationaux et internationaux dans les bureaux de vote témoigne l’image de la transparence.

29 associations malgaches ont reçu l’autorisation  de la CENI, composées de  953 observateurs éparpillés dans tout Madagascar tandis qu’il existe 371 observateurs internationaux issus de 24 associations.

Ces observateurs seront en majorité opérés  dans la province d’Antananarivo, dans les parties Sud et Nord de Madagascar.

La CENI n’a pas manqué à cette rencontre avec la presse d’indiquer  que ’les appointements distribués  à leurs agents exerçant dans ses démembrements, aux  membres du bureau  de vote ainsi aux chefs Fokontany, ont atteint 6 734 167 000 Ar.

La CENI a mis en garde tous ceux qui ont tenté de bafouer les lois électorales  en l’occurrence les fraudes dans l’utilisation des cartes d’électeurs non distribuées, les provocations aux conflits pendant la campagne électorale et enfin  la vente et achat  de vote.