CENI-MCRI : MISE EN PLACE D’UNE CELLULE DE VEILLE

Antananarivo, 21 septembre (ANTA) : La CENI, la RNM et la TVM prévoient de mettre en place une cellule de veille au niveau de l’Office de la Radio et de la Télévision de Madagascar (ORTM) pour l’aider à jouer pleinement son rôle de régulateur en matière de communication médiatisée pendant le processus électoral, et plus spécifiquement pendant la campagne et les jours de scrutins.

Pour mener à bien cette mission, la CENI et le Ministère de la Communication et des Relations avec les Institutions (MCRI), avec l’appui du Projet Soutien Au Cycle Électoral de  Madagascar (SACEM),, ont organisé ce vendredi 21 septembre 2018 un atelier de renforcement de capacité des Directeurs régionaux du MCRI, des démembrements de la CENI au niveau régional et des membres de la cellule de veille.

La formation, qui a bénéficié à quarante-quatre (44) participants, dont vingt-deux directeurs régionaux du MCRI et vingt-deux membres des Commissions Électorales Régionales (CER) de la CENI,  a mis l’accent sur la sensibilisation aux textes de lois qui régissent le processus électoral, en l’occurrence la loi organique 2018-008 et ses décrets d’application, et a permis aux participants de se familiariser avec les attributions principales d’une autorité de régulation de la communication médiatisée en période électorale.

Une vue des participants

Le projet Soutien Au Cycle Electoral de Madagascar (SACEM) accompagne le gouvernement malgache dans la préparation et l’organisation des élections du cycle électoral 2017-2019. Il s’articule autour de cinq composantes : l’amélioration de l’exhaustivité, de la fiabilité et de la sécurité du fichier électoral ; le réaménagement du cadre légal et règlementaire en matière électorale ; le déploiement d’une campagne de sensibilisation et d’éducation civique électorale ;  un appui substantiel aux opérations électorales, avec un focus sur la logistique (matériel sensible), la formation, la transmission des données, l’entretien et l’animation des cadres de concertation spécifiques institués à la diligence de la CENI ; et enfin, une assistance technique à la CENI et la gestion du projet.