BIOGRAPHIE

Robert Gabriel Mugabe est né le 21 février 1924 en Rhodésie du Sud. Il était un homme politique très connu à Zimbabwe.
Fils d’un immigré du Nyassaland, issu de l’ethnie majoritaire des Shonas puis abandonné par son père à l’âge de 10 ans, il était élevé par sa mère. Puis, il a grandi dans la communauté catholique jésuite de Kutama au nord-est de la capital Salisbury.Il aimait les lectures et il était passionné par les études.

A l’âge de 17 ans, il a déjà étudié les filières d’anglais et d’histoire dans l’université de Fort Hare en Afrique du Sud. A l’époque, il côtoyait Julius Nyerere, Herbert Chipeto, Robert Sobukwe et Kenneth Kaunda.
Il a poursuivi ses études, en 1952 à Driefontein, en 1953 à Salisbury, en 1954 à Gwelo et en 1955 à 1957 au Tanganyika.
Il avait obtenu une licence en enseignement à l’Université de l’Afrique du Sud et une licence en économie à l’Université de Londres.
Il a travaillé à Lusaka, capitale de la Rhodésie du Nord, où il enseignait pendant trois ans. Puis il a travaillé à Accra et au Ghana, premier pays d’Afrique ayant obtenu son indépendance. C’était là-bas qu’il a rencontré sa première femme, Sally Hayfron, qu’il avait épousé en 1961.

De 1980 à 1987, il était le chef du gouvernement de Zimbabwe.
Pendant longtemps il a été considéré comme l’un des « pères de l’indépendance » de l’ancienne Rhodésie du Sud. Fervent nationaliste, logé au même enseigne que Fidel Castro et Che Guevara, Robert Mugabe était un ancien chef de guérilla dans la lutte à l’obtention de l’indépendance face au joug de l’empire du Royaume-Unis.
Le 31 décembre 1987 il a pris la fonction du Président de Zimbabwe. A partir de cette date, le régime a pris un tournant dictatorial; une fois arrivé au pouvoir, il a introduit son pays, qui était un ancien grenier à blé de l’Afrique, dans un régime d’oppression, verrouillant toute forme d’opposition et de contestation.

Depuis les années 2000, le pays a subit la plus grave pénurie alimentaire de l’histoire du pays qui a entraîné une hyperinflation.

Robert Mugabe s’est démarqué pendant son règne par son caractère « violent » ; il avait dit « qu’à part ses sept diplômes académiques, il a aussi un diplômé de violence »

Laisser un commentaire