avr201816
L’arrivée du Président de la République Hery Rajaonarimampianina et son épouse à Vohipeno

L’arrivée du Président de la République Hery Rajaonarimampianina et son épouse à Vohipeno

Antananarivo, 16 avril (ANTA) : La béatification de Ramose Lucien Botovasoa a eu lieu ce 15 avril 2018  à Vohipeno, en Région Vatovavy Fitovinany, lors d’une grande messe solennelle qui a réuni des dizaines de milliers de fidèles catholiques venus des quatre coins du pays. Lucien Botovasoa est le deuxième laïc Bienheureux que Madagascar offre à l’Eglise Catholique Romaine, après Victoire Rasoamanarivo, béatifiée en avril 1989, le troisième étant le Frère Raphaël Louis Rafiringa.

Une pléiade des gens à la messe

Une pléiade des gens à la messe

Aîné d’une famille de neuf enfants, Lucien Botovasoa, né en 1908, fut baptisé en 1922. Après de brillantes études, il devient instituteur paroissial en 1928, se marie en 1930. Excellent éducateur et bon père de famille, il avait animé la fraternité des Tertiaires franciscains, pour en prendre la vêture en 1944. En 1947, lors de l’insurrection, il refuse de participer à la violence et s’offre à mourir pour sauver ses frères et pour le salut de sa patrie. Décapité le 17 avril 1947 au bord du fleuve Matitanana, Lucien Botovasoa est aussitôt réputé martyr, protecteur de son pays.
Le Président de la République, Hery Rajaonarimampianina, accompagné de sa famille, était à Vohipeno pour honorer de sa présence la messe de consécration du Bienheureux Lucien Botovasoa. La messe fut célébrée par le Cardinal Maurice Piat, Archevêque de Port-Louis, à l’Île Maurice, nommé par le Pape François pour le représenter.

Une vue des évêques

Une vue des évêques

En effet, le Cardinal Angelo Amato, Préfet de la Congrégation pour les causes des Saints auprès du Saint Siège, n’a pu rejoindre Madagascar en raison de la grève au sein de la compagnie Air France.
Le Bienheureux Lucien Botovasoa fut un modèle d’intégrité, selon Monseigneur Désiré Tsarahazana, Président de la Conférence des Évêques de Madagascar.
« Il fut un modèle au sein de la société, et a donné sa vie pour la défense des bonnes causes, c’est pourquoi le Pape François a décidé de lui attribuer une consécration de bienheureux. Le moment a été bien choisi pour procéder à la consécration du bienheureux Lucien Botovasoa, vu son sens de l’intégrité et de sainteté. C’est un homme juste, et un modèle à suivre, car il déteste la corruption et les affaires malsaines et injustes », a déclaré le Cardinal Maurice Piat. Il a appelé les fidèles à lutter contre l’injustice, tout en faisant preuve de bonne foi dans la vie de tous les jours
Pour Monseigneur Paolo Rocco Gualteri, Nonce apostolique, « La sainteté n’a pas de limite, car elle est universelle. Le Pape François a écrit une Exhortation apostolique, pour tous les catholiques, dont le premier chapitre appelle à la sainteté, et à marcher vers la perfection. Ce qui compte, c’est la Grâce de Dieu et le message de Jésus. Et aujourd’hui, le Pape François souligne les qualités qu’il faut avoir à notre époque, à savoir la joie, l’humilité, la persévérance, l’humour. Jésus nous a également ordonné de mener un combat dont la mission principale est de délivrer les gens du mal », a déclaré le Nonce Apostolique.

L’intervention du Président de la République Hery Rajaonarimampianina

L’intervention du Président de la République Hery Rajaonarimampianina

Interviewé par la Presse à l’issue de la Grande Messe, le Président de la République Hery Rajaonarimampianina a exprimé les vifs remerciements à l’endroit de l’Église Catholique Romaine, et du Pape François, pour avoir accepté la consécration du Bienheureux Lucien Botovasoa. C’est important pour le peuple malgache, a-t-il dit, mais aussi pour les chrétiens qui croient en la grâce divine. Le Bienheureux Lucien Botovasoa constitue un bon exemple. « La messe de béatification, célébrée ici, à Vohipeno, rappelle à tout un chacun les valeurs morales et les comportements positifs pour le bien de la société, l’amour du prochain, le dépassement de soi, et le sens du patriotisme. Lucien Botovasoa marque les esprits par son dévouement total et son sacrifice pour le bien de ses compatriotes et sa patrie », a déclaré le Président. Il a appelé tous les malgaches à prendre des leçons sur la vie du bienheureux Lucien Botovasoa, à mettre fin aux luttes intestines entre malagasy, ainsi qu’à la volonté de garder le pays dans l’instabilité politique et la pauvreté. Tout le monde devrait faire une introspection profonde quant à ses actes pour le bien du pays », a-t-il souligné.
Le couple présidentiel au déjeuner offert par l’Église catholique

Le Président de la République Hery Rajaonarimampianina au banquet offert par l’église catholique.

Le Président de la République Hery Rajaonarimampianina au banquet offert par l’église catholique.

Invité au déjeuner offert par l’ECAR à l’issue de la messe de béatification, le Président Hery Rajaonarimampianina a évoqué, dans son allocution, en tant que Raiamandreny, les leçons qui peuvent être tirées de la vie du Bienheureux Lucien Botovasoa, pour son humilité et pour sa vie exemplaire dont on a besoin pour surmonter le contexte social et politique actuel. « D’après l’histoire de Lucien Botovasoa, l’Amour doit toujours primer. Il faut combattre les actes de terrorisme, la volonté grandissante de corruption, et les velléités de détruire le pays. Il faut désormais repenser à travailler pour son prochain, et réfléchir au devenir de la société. Vu l’endroit et le mois choisis par l’Église catholique pour procéder à la béatification, le Président a avoué que Dieu sait bien faire les choses en les rendant toujours parfaites, car Vohipeno fait partie des régions les plus déshéritées du pays, où la pauvreté persiste encore. Aussi, l’évènement est en soi un message fort pour mettre chacun devant ses responsabilités, et à veiller aux intérêts de la majorité. « C’est dans cette optique même que la Vision Fisandratana 2030 a été érigée non seulement pour mettre le pays sur les rails d’une véritable croissance économique, mais surtout pour que les malgaches adoptent enfin une mentalité basée sur la Renaissance de l’esprit et des valeurs morales, dans un contexte de réconciliation nationale, a conclu le Président Rajaonarimampianina.
Outre le Représentant du Pape François, le Cardinal Maurice Piat, et le Nonce Apostolique, tous les membres de la Conférence épiscopale des Évêques à Madagascar étaient à Vohipeno, aux côtés de centaines de milliers de fidèles catholiques venus des différentes Régions. Le Président du Sénat, le Président du Comité pour le Fampihavanana Malagasy, plusieurs membres du Gouvernement, des parlementaires et des politiciens étaient aussi présents lors de la béatification de Ramose Lucien Botovasoa, à Vohipeno.

Laisser un commentaire