ASSASSINAT DU COLONEL RICHARD RATSIMANDRAVA : COMMÉMORATION DU 44E ANNIVERSAIRE

Antananarivo, 11 février (ANTA) : Le 44èm anniversaire de l’assassinat du Chef d’État Richard Ratsimandrava à Ambohijatovo a été commémoré ce jour.

Veillée du Colonel Richard Ratsimandrava au camp de la gendarmerie portant son nom à Ambohijanahary le 14 février 1975 (photos d’archives ANTA)

Un dépôt de gerbe a été effectué par la famille de la gendarmerie à 9 heures 30 ce matin, en plus de cela un culte a été célébré sur les lieux.
La commémoration a été conduite par le Premier ministre Christian Ntsay, le ministre de la Défense nationale, Jean Richard Rakotonirina. Il a été accompagné par le SEG Richard Ravalomanana.

Le 30 mai 1975, reconstitution des impacts des balles ayant atteint les occupants du véhicule du Président (photos d’archives ANTA)

En rappel des faits, l’attentat sur le Président s’est déroulé comme suit :
Le 11 février aux alentours de 20 heures après avoir quitté le Conseil des ministres à Anosy. Ratsimandrava est abattu par balles dans sa voiture de fonction au niveau d’Ambohijatovo Ambony par un commando du Groupe Mobile de Police (GMP) sur le chemin de sa maison sise à Anjohy.
Plusieurs thèses ont alors été avancées. Selon la version officielle, il s’agirait d’une affaire politique liée au GMP.
On a appris également que plusieurs hautes personnalités politiques ont été entendues par la justice à savoir le Président Tsiranana et le Colonel Roland Rabetafika aperçu sur les lieux.
Malgré le long procès qui s’est déroulé sous le directoire militaire de dirigé par le Général Gilles Andriamahazo, aucune lumière ne sera faite sur l’assassinat de cet homme à cause des pressions.
Finalement, le procès de l’affaire Ratsimandrava va s’arrêter pour sauvegarder l’unité nationale du pays, déjà assez fragilisée à cette période.

Début du procès Ratsimandrava à Anosy le 23 mars 1975 (photos d’archives ANTA)