INTERVENTION DE LA MINISTRE DU MCC À LA TVM : FINI LES VAINES PROMESSES, PLACE À L’ACTION

Antananarivo, 08 février 2019(ANTA) : Lors d’une intervention à la TVM hier soir, le ministre de la Communication et de la Culture Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo a donné des précisions sur les décisions priseslorsdu conseil du gouvernement de ces deux dernières semaines. Le gouvernement n’a pas laissé le peuple malgache dans l’incertitude.

COMMÉMORATION DE LA JOURNÉE DU 07 FÉVRIER : LES FAMILLES DES VICTIMES VENUES NOMBREUSES

Antananarivo, 07 février 2019 (ANTA) : 07 février 2009- 07 février 2019, Madagascar commémore le 10es anniversaire de la tuerie du 07 février qui a vu la mort de plusieurs opposantsau régime de l’ancien Président de la République Marc Ravalomanana.La cérémonie officielle s’est tenue ce jour au Palais d’ÉtatAmbohitsirohitra à Antananarivo.

LECTURE DU PROGRAMME DU GOUVERNEMENT (PGE) AU PARLEMENT : ÉCHANGES ET DÉBATS AU RENDEZ-VOUS POUR LE SÉNAT.

Antananarivo, 06 février (ANTA) : En deux jours successifs, la lecture et l‘appropriation du Programme Générale de l’État (PGE) par le Premier Ministre Ntsay Christian a été enfin accompli au niveau du parlement malagasy. Si les sénateurs ont émis des remarques et des suggestions constructives relatives au PGE proprement dit, les députés, quant à eux, étaient carrément à côté de la plaque en focalisant leurs interventions dans des requêtes intempestives des besoins de leur district respectif d’où ils étaient élus. Dans la foulée, la loi donnant le pouvoir de légiférer par voie d’ordonnance au Président Andry Rajoelina a été adoptée sans modification ni amendement au niveau des deux chambres.

POLITIQUE GENARALE DE L’ÉTAT (PGE) : les 13 points à retenir

Le Président de la République, Andry Rajoelina, a présenté la Politique Générale de l’État (PGE) aux membres du gouvernement lors du Conseil des ministres du 31 janvier 2019. La PGE se base sur 13 axes prioritaires dont la paix et la sécurité, l’énergie et l’eau pour tous , la lutte contre la corruption, l’éducation pour tous , la santé, l’emploi décent pour tous , l’industrialisation, l’industrie touristique, l’autosuffisance alimentaire, la gestion durable et la conservation des ressources naturelles, la promotion de l’habitat et la modernisation de Madagascar, l’autonomie et la responsabilisation des collectivités territoriales décentralisées, ainsi que le sport et la culture.

LES PROJETS DE LOI PASSENT A 100%

Antananarivo, 06 février 2019 (ANTA) : Les deux projets de lois proposés par le gouvernement sont adoptés à 100% hier durant la session extraordinaire du Sénat à Anosy Antananarivo. Cinquante-deux Sénateurs ont assisté à la session. Le projet de loi 001/2019 du 24 janvier 2019 qui donne le pouvoir au Président de la République de légiférer des lois par voie d’ordonnance a été adopté.

POLITIQUE GENARALE DE L’ETAT (PGE)

Antananarivo, 05 février (ANTA) : Le Président de la République, Andry Rajoelina, a présenté la Politique Générale de l’Etat (PGE) aux membres du gouvernement lors du Conseil des ministres du 31 janvier 2019. La PGE se base sur 13 axes prioritaires dont la paix et la sécurité, l’énergie et l’eau pour tous, la lutte contre la corruption, l’éducation pour tous, la santé, l’emploi décent pour tous, l’industrialisation, l’industrie touristique, l’autosuffisance alimentaire, la gestion durable et la conservation des ressources naturelles, la promotion de l’habitat et la modernisation de Madagascar, l’autonomie et la responsabilisation des collectivités territoriales décentralisées, ainsi que le sport et la culture.

GROUPE DE REFLEXION ET D’ECHANGES : POUR UN MANDAT DE SEPT ANS DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE DE MADAGASCAR

Antananarivo, 04 février (ANTA) : Le Groupe de  Réflexion  et d’Échanges (GRE) dirigé par Raherimasoandro Andriamamonjy, Ramanirabahoaka Eddy et Ratsitovah Doris, a amplifié ce lundi 4 février 2019 à Antaninarenina Antananarivo, la déclaration effectuée par la diaspora malgache en France  parue dans le journal Midi Madagasikara du vendredi 1er février 2019 concernant la nécessité d’amender l’article 45 de l’actuelle Constitution de la IVème République de Madagascar.