LA PREMIERE MARCHE DE L’AUTORAIL DENOMME MICHELINE

Antananarivo, 10 septembre 2019 (ANTA) : L’année 1931, l’histoire des chemins de fer en France, a été marqué par la première sortie d’une tout autre sorte de type de convoi dénommé « autorails ». Sa forme n’est pas différente de celles des grandes voitures qui peuvent emmener plusieurs passager à la fois. Sa seule différence est que, c’est à la fois un wagon et une locomotive ; les toutes formes une seule voiture montée sur rails.

LA BATAILLE DE FARAFATY ENTRE L’ARMEE FRANCAISE ET MALAGASY

Antananarivo, 10 septembre 2019 (ANTA) : Appelé par les Français « les lignes de Farafaty », les deux batailles successives de Farafaty ont marqué l’histoire de la tentative par la France de coloniser Madagascar. Le 10 septembre 1885 à 6 heures du matin s’y éclatait la première guerre entre les Français et les Malagasy. Du côté des Français, un bataillon a été dirigé par l’Amiral Miot qui pensait pouvoir vaincre facilement les malagasy, pensant que, si la pluie ne tombait pas, la bataille sera en son faveur. Pourtant il n’est pas sorti indemne de cette première interaction entre les deux protagonistes, où il avait perdu la bataille.

VISITE DU PAPE FRANCOIS A MADAGASCAR : IMPLICATION DE LA SOCIETE CIVILE MALAGASY, FORTEMENT RECOMMANDEE PAR LE PAPE

Antananarivo, 10 septembre (ANTA) : Que ce soit son discours au Palais d’Etat d’Iavoloha ainsi que celui de la cathédrale d’Andohalo, sa sainteté pontificale a toujours touché mot sur l’importance de l’implication de la société civile dans la vie socio-politico-économique de Madagascar. Avec une bonne touche de sollicitation, le Pape François a mis en évidence l’engagement de cette organisation à vocation observatrice, dénonciatrice et contributive qui est l’organisation de la société civile.

VISITE DE PAPE FRANCOIS A MADAGASCAR : CONSEILS PONTIFICAUX PLEIN D’ESPOIRS ET D’ESPERANCES

Antananarivo, 09 septembre (ANTA) : Il a été déjà annoncé plusieurs jours auparavant, que la visite de Pape François à Madagascar revêt d’une visite de partage d’espoir et d’espérance, et c’est effectivement le cas. Au cours du discours papale à Iavoloha, durant la rencontre avec les autorités, la Société Civile et le Corps Diplomatique, sa sainteté a fortement impressionné par ses sages conseils sur la corruption, le « Fihavanana », la sauvegarde et la protection de l’environnement.