PRÉSENTATION OFFICIELLE DE LA PAPAMOBILE POUR LES DÉPLACEMENTS DU PAPE FRANÇOIS

SOCIAL Antananarivo, vendredi 30 août 2019 (ANTA) : La voiture « Papamobile » a été présentée ce jour à la nonciature Apostolique à Ivandry par la conférence Épiscopale de Madagascar pour les déplacements du pape pendant son séjour à Madagascar à partir du 6 au 10 septembre 2019 prochain. A l’occasion de la visite du Pape François à Madagascar la nonciature et le Saint-Siège ont accueilli bien volontiers la proposition faite par le constructeur automobile Malagasy, Karenjy. Selon Mgr Paolo Gualtiari cette papamobile est le fruit de l’ingéniosité et de la laboriosité du peuple malagasy, c’est aussi un symbole fort et un message d‘espérance. En effet, les voitures karenjy ont vu le jour dans les années 80, plusieurs modèles ont été conçus par l’institut Malagasy de l’innovation et en 2008, le groupe le relais malagasy, relance l’activité Karenjy en fabriquant aussi un modèle, la MazanaII. En outre, 30 ans après l’arrivée du pape Jean Paul II c’est le même constructeur de la « Papamobile Karenjy » qui a remis aujourd’hui la papamobile à la nonciature. Cette Papamobile était un modèle commandé spécialement par le Pape lui-même.

TATANDRAZA : LIBÉRÉ APRÈS UN AN DE DÉTENTION

Antananarivo, 30 août 2019 (ANTA) : Après un an de détention, Tatandraza a été libéré par la justice grâce aux accusations sans preuve selon sa déclaration durant une conférence de presse tenue ce 30 août 2019 à l’hôtel Colbert Antaninarenina. Selon ses explications, il a été accusé de séquestration et viol sur mineurs dont il n’y a pas de preuve, mais son accusation était basée par une cause politique, que quelqu’un a même essayé de l’empoisonner en prison. En outre, malgré sa peine d’emprisonnement de 7ans sorti le mois de septembre 2018, il était libéré grâce à sa requête déposée au Président de la République. Ainsi, il consacrera son temps pour prêcher la bonne parole dans tout Madagascar.

MÉMENTO DU PASSE : RETOUR D’AMERIGO VESPUCCI EN ESPAGNE

Antananarivo, 30 août 2019 (ANTA) : Le nom Amérique venait du nom du marin Amerigo VESPUCCI même si Christophe Colomb était le premier Européen découvrant ce continent. Attiré par le voyage de Christophe Colombe cet Italien avait décidé de suivre ses traces. Le 30 août 1498 après son aventure en Amérique qu’il était revenu en Espagne. Enfin, l’année 1507 a eu une rencontre entre quelques cartographes de la région Lorraine.

MÉMENTO DU PASSE : DÉCÈS DE L’AMPANJAKA TOERA ET DÉBUT DU JOUR FADY DANS LA RÉGION DE MENABE

Antananarivo, 30 août 2019 (ANTA) : Selon les us et coutumes malagasy, le lundi est un jour coriace ou jour « fady ». Depuis la nuit des temps, dans plusieurs régions de Madagascar, les gens ne commençaient jamais un projet ou un travail le lundi. Pour la région de Menabe et de Sakalava, la raison de ce jour « fady » était que, dans la nuit du dimanche 29 août au lundi 30 août de l’année 1896 est mort l’Ampanjaka Toera. Ce dernier n’a jamais accepté la colonisation française. La région de Menabe, malgré la loi d’annexion de Madagascar en 1896 restait toujours indépendante. Il n’a jamais accepté de faire un accord de signature avec le Général Gallieni. La population s’était divisée en deux, beaucoup étaient de son côté. Les Français n’ont jamais pu capturer l’Ampanjaka Toera malgré les recherches. Finalement il a pu être saisi, grâce à la trahison de son frère de sang et par son ami français appelé Samata après des lobbyings faits par le Général Gallieni. Parce que, après une attaque inattendue faite par les armées Sakalava, le commandant Gérard était […]

NTSAY CHRISTIAN : TOLÉRANCE ZÉRO EN MATIÈRE D’INJUSTICE SOCIALE ET DE MAUVAISE GESTION

Antananarivo, 30 août 2019 (ANTA) : « Démanteler les réseaux de malfaiteurs dans un bref délai ». Dans le cadre de la réalisation des promesses faites par le Président de la République de Madagascar à l’égard du peuple Malagasy, en vue de restaurer l’apaisement et la sécurité dans le pays, et en prévision des mesures drastiques concernant les problèmes sociaux engendrés par les actes de banditisme, aux fins de la restauration de la confiance entre la population, les agents des services déconcentrés, les fonctionnaires du ministère de la Justice, et les forces de l’ordre, le Premier ministre, Ntsay Christian, a conduit une délégation gouvernementale dans les zones principalement exposées audit banditisme, et particulièrement les vols de zébus, dont Antanimeva, dans le district de Morombe, Toliara, et Ikalamavony. La visite s’est focalisée sur des échanges avec la population locale, essentiellement basés sur la concertation. Le Premier ministre, d’avancer que l’État a mis au point de nouvelles stratégies de lutte contre l’insécurité, entre autres, l’initiative du Président de la République d’envoyer des groupements militaires sur place pour contribuer au renforcement du maintien de la sécurité. Ainsi, disait-il, […]

LUTTE CONTRE LA VIOLENCE BASÉE SUR LE GENRE : IMPLIQUER LES RESPONSABLES COMMUNAUTAIRES

Antananarivo, 30 août (ANTA) : Sous le pilotage du Ministère de la Population, de la Protection sociale et de la Promotion Féminine (MPPSP), la Direction de la Sécurité publique (DSP) au sein de la police nationale a entamé ce jour une sensibilisation auprès des chefs fokontany de la capitale (responsables communautaires) afin de mener une forme d’éducation communautaire visant à briser la barrière établie sur l’esprit et le concept du genre longtemps dominant dans la société malagasy. Il a été avéré que le concept genre perçu par la société malagasy reposait sur une règle ancestrale établie sur la supériorité de l’homme sur les femmes. Ce concept continu jusqu’à ce jour d’être accepté, bon gré mal gré, reproduit et perpétuité par la société ; d’où l’enjeu de la police nationale à entamer une lutte de proximité. Impliquer les chefs fokontany (ancien canton) constitue dès lors une manière efficace ; car étant censés être connus et proches de chaque individu au sein de sa communauté, les chefs fokontany endossent une certaine légitimité acceptée au sein de la subdivision qu’il administre. Changer l’état d’esprit et éduquer la population, […]

TICAD VII : REFORME DU SECTEUR RIZICOLE DANS LES TROIS OU QUATRE ANNÉES A VENIR

Antananarivo, 30 août 2019 (ANTA) : Faire progresser Madagascar et améliorer le niveau de vie de la population Malagasy est la priorité du Gouvernement, a affirmé le Président de la République de Madagascar, Andry RAJOELINA lors de son élocution à Tokyo, Japon. Pourtant plusieurs problèmes bloquent encore la progression du niveau de vie de tout un chacun et pour cela, il faut les changer en nourriture pour que toute la population en bénéficie à l’exemple du Japon. A cet égard, le Gouvernement Malagasy a mis en place des plans d’action clairs et continus pour atteindre le but et afin que Madagascar puisse se projeter elle-même. Le Président de la République de Madagascar a expliqué que premièrement, Madagascar se bat contre l’insuffisance alimentaire d’où la réforme du secteur rizicole dans les trois ou quatre années à venir. L’agrandissement des rizières en 100.000 hectares d’où l’acquisition de 5 tonnes par hectare de la production de riz. Deuxièmement, pour que toute la population puisse se gratifier des aliments sains et changeables et qui seront produits localement et qui sont vraiment indispensables pour Madagascar. Pour arriver à ces fins, […]

OBJECTIF ATTEINT POUR LE PROJET PROPOFAN

Antananarivo, 30 août 2019 (ANTA) : Le projet PROPOFAN (professionnalisation des filières agricoles périurbaines d’Antananarivo Nord) financé par l’Union européenne a pris fin. Ses objectifs ont été atteints durant les 56 mois. La production a augmenté ainsi que la recette. Les terres cultivables arrivent jusqu’à une superficie de 500ha. Les nombres des agriculteurs qui ont travaillé avec le projet PROPOFAN ont été de 5 000. Ils ont été dispersés dans les 35 communes des 4 districts du nord d’Antananarivo. Durant le projet les agriculteurs ont pu augmenter de 1,2 tonne par ans la production des fruits et des légumes. Logiquement, la recette aussi a augmenté. 4 500 personnes par an ont de cette augmentation de production de légume et de fruit. Selon Daniel Andrianompanana, Coordonnateur National du projet PROPOFAN« au départ chaque agriculteur ne possédait que 4 ares de surface cultivable. Au cours du projet, ils ont bénéficié de 3 ares de plus, ils ont donc actuellement 7 ares chacun. En conséquence, une augmentation de la production a été constatée et de même pour la recette. Le renforcement de capacité des bénéficiaires du projet et […]