CODE IMEI NON VALIDE : 1800 TELEPHONES MOBILES DETRUITS PAR L’ARTEC

Antananarivo, 01 Août 2019 (ANTA) : L’ARTEC en collaboration avec la Douane ont détruit 1800 postes de téléphones mobiles contrefaits ou avec IMEI non-valide ce 01 Août 2019 au siège de l’ARTEC Alarobia. Selon les explications, l’importation et la vente de téléphones avec un code IMEI non valide sont interdites depuis Janvier 2018 selon l’arrêté n°890/2018. Ainsi, l’ARTEC et la Douane collaborent ensemble afin d’appliquer ces mesures de restriction et grâce à ces opérations de contrôle, des téléphones contrefaits ont été enlevés du marché local. Ceci n’est que le début puisque les missions de contrôles seront renforcées dans les mois à venir et les deux entités continueront à collaborer dans l’objectif de protéger les consommateurs des produits contrefaits. Les téléphones mobiles avec IMEI non valide provoque des mauvais impacts sur la santé ainsi que sur l’environnement a indiqué le Directeur des services Extérieur de la Douane, Christophe SOJA En outre, le Directeur de l’ARTEC, Laurent RAKOTOMALALA a ajouté qu’au moins les 30% des téléphones mobiles à Madagascar sont contrefaits et ne suit pas les normes internationales.

AMPEFY : INAUGURATION DU SYSTEME DE PURIFICATION D’EAU

Antananarivo, 02 août 2019 (ANTA) : 2000 personnes issues de 400 familles de la Commune d’Ampefy, District Soavinandriana Itasy vont bénéficier d’une eau salubre grâce au système de purification d’eau inauguré ce 02 août 2019 dans cette commune en présence du ministre de l’Energie, de l’Eau et des Hydrocarbures, Vonjy Andriamanga et l’ambassadeur du Japon à Madagascar, S.E.M. Ichiro Ogasawara.

TOSIK’ART : CONCOURS ENTREPRENEURIAT BASE SUR LE SECTEUR CULTUREL

Antananarivo, 2 août 2019 (ANTA) : La cérémonie de lancement officiel du projet « Tosik’Art », organisée par le Ministère de la Communication et de la Culture s’est déroulée ce 02 août 2019 au Café de la Gare d’Antananarivo. Selon les explications, « Tosik’Art » est un concours entrepreneuriat basé sur le secteur culturel afin de créer une industrie culturelle ayant comme objet principal, la création, le développement, la production, la promotion, la diffusion ou la commercialisation, aussi en utilisant les matières premières fondamentales au secteur culturel.