juin201813

Antananarivo 13 juin (ANTA) : 10% des malagasy sont atteints de la drépanocytose. C’est une maladie génétique du sang héréditaire, et non contagieuse.
La drépanocytose est la première maladie génétique la plus fréquemment dépistée dans le monde.Le deuxième colloque International sur la drépanocytose et la VIIème symposium de Réseau d’Etude pour la Drépanocytose en Afrique Centrale (REDAC) s’est tenu ce jour jusqu’au15 juin prochain à l’hôtel Carlton Anosy Antananarivo.
L’objectif est de renforcer sur les plans nationaux la lutte contre la drépanocytose à Madagascar.
Cette maladie est due à la présence d’une hémoglobine anormale dite hémoglobine S au lieu de l’hémoglobine A qui bouche les vaisseaux sanguins et bloque la circulation du sang. Elle se manifeste par la grosse fatigue, des yeux jaunes, une pâleur au visage et à la main, des urines foncées, taille de la rate élevée et surtout par des douleurs innommables.
« Madagascar doit être fièr aujourd’hui de symboliser cette solidarité. Pendant trois jours, on va déployer tous les efforts des autres pays pour réduire le poids négatif de cette maladie. Le poids au niveau de la famille, au niveau des institutions, au niveau de pays et surtout pour réduire la douleur que cause cette maladie au malade même d’abord et aussi dans leur famille. On doit soutenir les patients atteints de la drépanocytose. Ensemble nous puissions parvenir à lutter contre cette maladie et à démunir le nombre de cas à Madagascar », a indiqué Professeur Rakoto Alson Olivat Hématologue au sein de l’Hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona (HJRA) .

Laisser un commentaire